Tous les articles par Coppel Anne

Anne Coppel, présidente d’honneur de l’AFR, nous incite à une grande prudence dans notre approche du champ des drogues, dans un champ où s’affrontent parfois expertise médicale et demande sociale. Ne pas céder à la mode. Certes l’addictologie l’a emporté, au nom de la science après que ceux qui, hier, assimilaient les neurosciences à une idéologie totalitaire aient été réduits au silence. Mais attention au danger représenté par la domination d’un seul type d’expertise. La santé publique n’est pas qu’une affaire médicale, elle concerne tout autant le citoyen ordinaire, fût-il consommateur
de drogues.

Between Expertise and social Request. Drugs and Medicalization

Anne Coppel, honorary president of AFR, encourages us to be very careful in our approach of the drugs aerea, a place where medical expertise and social request sometimes clash. While the addiction won out in the name of science. But look out of the danger that represent the dominance of one type of expertise. Public Health is not just a medical matter, it is the problem of all, even a drug user.

Coppel Anne

Sociologue, spécialiste des politiques de drogues et de lutte contre le sida depuis 1990. À l’origine de projets expérimentaux qui ont contribué à l’adoption de la politique de réduction des risques, le BUS des Femmes, puis aux programmes méthadone (1989, Pierre Nicole, 1993, Bagneux, 1995, Émergence Espace-Tolbiac, Paris). Militante associative elle a animé le débat public depuis 1993 comme présidente d’un collectif inter-associatif « Limiter la casse », puis a fondé l’association française de réduction des risques (AFR). Dernière publication : Peut-on civiliser les drogues ? De la guerre à la drogue à la réduction des risques, La Découverte, 2002.