Tous les articles par Azuela Antonio

L’identité nationale mexicaine a été fondée sur la possession en commun d’un ensemble de biens qui vont des terres cultivables aux banques, en passant par les restes archéologiques et les hydrocarbures. Ce mythe national, résumé dans l’article 27 de la Constitution, qui définit le patrimoine national et les droits de propriétés qui en découlent, s’effrite sous l’effet de la mondialisation, des migrations, de l’urbanisation, des revendications des peuples indigènes sur leur propre patrimoine.

National patrimony in Mexico

Mexican national identity was founded upon the common property of a wide range of goods, going from arable land to banks, including archaeological sites and mining resources (oil). This national myth, summarized in article 27 of the Constitution which defines national patrimony as well as the rights which are related to it, is now corroded by globalization, migrations, urbanization, and claims of indigenous people over their own land.

Azuela Antonio

Auteur et intellectuel mexicain ayant collaboré avec Anne Querrien. Il s’intéresse aux mythes nationaux et à l’histoire de son pays, le Mexique.