Tous les articles par Bourcier Marie-Hélène

The Porn wars is over 1981 La canadienne Bonnie Sherr Klein, qui n’est autre que la mère de l’auteur Naomi Klein sort Not A Love Story, un film féministe anti-porno. Le documentaire joue sur trois niveaux. Le niveau documentaire classique consiste en un mix d’interviews de figures féministes anti-porno dont Kate Millet et Susan Griffin, […]

Post-gay, la politique queer débarque !

Publié dans le supplément « spécial queer  » des Lettres francaises dans l’Huma Entretien par Jérôme Alexandre Nielsberg et Franck Delorieux. La sociologue Marie-Hélène Bourcier explique l’origine et l’originalité des « queer theories », les actions artistiques mais aussi politiques qu’elles inspirent. [Les universitaires et certains militants associatifs français commencent à prendre au sérieux un courant réflexif qui […]

Cultural studies et politiques de la discipline : talk dirty to me!

Ce texte doit être considéré comme un document de travail. « Qu’est ce qui se passe lorsqu’une démarche universitaire et théorique essaye de s’engager dans des pédagogies qui incluent l’engagement actif des individus et des groupes et essaye de faire la différence dans le lieu institutionnel où elle est située? (…) Cela requiert d’assumer que la […]

L’objet de notre article est de revenir sur la critique formulée par le post-féminisme queer, de l’utilisation du paradigme de la  » domination (masculine)  » faite, aussi bien par Bourdieu que par les courants féministes re-naturalisants,. Il s’agit également et d’évoquer différentes stratégies queer, de sortie de ce paradigme , et de voir comment il […]

Bourcier Marie-Hélène

Sociologue, activiste et théoricienne queer. Membre du Cadis, elle dirige le séminaire F***Mybrain à l’EHESS de Paris et au Palais de Tokyo (http://fmybrain.org/) et enseigne les cultural studies, les performance studies, les études féministes et les queer studies à l’université de Lille III. Activiste queer et sociologue. Elle enseigne à l'université de Lille III et de Paris VIII. Fondatrice de la première association queer en Françe, Le Zoo, elle a traduit Monique Wittig et Teresa de Lauretis en français. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages et articles sur la théorie queer, les subcultures sexuelles en France et à l’étranger et notamment de Queer Zones 1 (Paris, Balland, 2001 ; rééd, Paris, Amsterdam, 2005), Queer Zones 2, (Paris La Fabrique, 2005). A paraître en 2010, Queer Zones 3.