Tous les articles par Chalozin-Dovrat Lin

Le mouvement israélien pour la
justice sociale (J14) a surpris par
son intensité et sa durée. Cet entretien
revient sur les origines du
mouvement, la critique de la souveraineté
israélienne mais décrit
les voies singulières qui traversent
l’Assemblée du peuple, représentante
du vaste courant d’indignation
dans tout le pays. L’hétérogénéité
sociale et culturelle du mouvement,
la participation de minorités
nationales prenant leur part
dans la refondation de la politique,
le dépassement de la gauche classique
et du Bloc pour la paix font
que ce mouvement peut être considéré
comme durable.

Taking Positions
Beyond
the Distribution
of Positions

The mobilization for social justice
(J14) has created a surprise in
Israel, because of its intensity. This
interview focuses on the origins of
the movement, the critique of Israeli
sovereignty. It describes the singularities
of the voices which compose
the popular assembly, which represents
an Indignation felt throughout
the country. The social and
cultural heterogeneity of the protestors,
the participation of the national
minorities taking place in the
political assembly, the enlargement
of the classic critique and of the leftist
critique create the conditions for
a sustainable movement.

Chalozin-Dovrat Lin

Membre de la coordination nationale de l’Assemblée Nationale du réseau des tentes (Israël) et militante des groupes de logement. Militante féministe pendant les années 2000, elle s’est spécialisée dans le dialogue entre différents groupes de la société israélienne. Elle est par ailleurs doctorante en linguistique, membre du Centre de Minerva pour les Sciences Humaines (MHC – Tel Aviv) et enseigne à l’Université de Tel Aviv. Elle publie régulièrement des textes d’analyse politique dans des revues israéliennes ou internationales.