Tous les articles par Confiant Raphaël

Un écrivain antillais répond à Finkielkraut

28 avril 2006 Depuis quelques semaines, le philosophe Alain Finkielkraut se répand dans tous les médias, en particulier sur les radios juives, pour stigmatiser les Antillais, en particulier les Martiniquais, au motif que ces derniers seraient tout à la fois des « assistés » et des anti-sémites, adeptes de Louis Farakhan. Mieux (ou pire) : […]

Depuis deux décennies, le mouvement dit de la « Créolité » a réussi à s’imposer dans le débat franco-européen, américain, puis mondial, en particulier au plan de la littérature et de la musique. Raphaël Confiant explique ici les tenants et aboutissants historiques de cette réflexion nouvelle qui ne vise rien moins qu’à redéfinir la notion […]

Confiant Raphaël

Né en 1951 au Lorrain (Martinique), il est l’auteur de plusieurs romans en langue créole ( {Bitako-a} , 1985, {Kod Yanm}, 1985 etc.) et en langue française ( {Le Nègre et l’Amiral}, 1988, {Eau de Café}, 1991, {La Vierge du Grand Retour}, 1993, {La Panse du chacal}, 2004 etc.). Essayiste, il a publié, en collaboration avec Patrick Chamoiseau, une étude panoramique de la littérature antillaise, {Lettres créoles} , 1991, ainsi qu’une analyse critique du parcours intellectuel et politique d’Aimé Césaire : {Aimé Césaire. Une traversée paradoxale du siècle}, 1992. Militant culturel et politique, il a été président de l’association « Bannzil Kréyol-Matinik » (Association pan-créole de défense de la langue et de la culture créoles), membre-fondateur de l’ASSAUPAMAR (Association pour la protection de l’environnement de la Martinique) et du MODEMAS (Mouvement des Démocrates et Écologistes pour la Souveraineté). Il est actuellement maître de conférences en langues et cultures créoles à l’Université des Antilles et de la Guyane.