Tous les articles par Del Lucchese Filippo

Le monstre (monstrum), dans son acception la plus générale, est ce qui suscite l’étonnement, un étonnement qui est provoqué par un phénomène qui se donne à nous comme irrégulier et exceptionnel. C’est d’abord en ce sens que le monstre pose non seulement un problème philosophique parmi d’autres mais sans doute aussi le problème philosophique par […]

Entre la construction d’une monstruosité étatique absolue, censée anéantir toute rébellion par la crainte et la menace (d’un côté) et la monstrification de la part du Pouvoir de tout «autre» rebelle, hérétique, contestataire (de l’autre), l’auteur indique la possibilité d’un troisième concept de la monstruosité. Une monstruosité qui échappe à cette alternative pour affirmer son altérité radicale, monstrueuse non pas par son apparence mais par sa revendication d’autonomie par rapport à toute norme transcendante et finaliste, dans l’immanence absolue de sa condition actuelle et puissante.

Between the construction of an absolute monarchy of the state, designed to crush any revolt through fear and threats, and the one hand, and the monstrification of the power of any rebellious, heretical or contestatory «other», on the other hand, the author identitifies a third possible concept of monstrosity. This notion of monstrosity would escape these alternatives to claim its alterity, and therefore becomes monstrous not by virtue of its physical appearance, but by the autonomy of its demands in relation to any transcendental or final norms and by the actuality and immanent power of its condition.

Del Lucchese Filippo

Philosophe, travaille à l'Université de Pise dans le cadre du département de Droit public. A publié plusieurs articles sur Machiavel et Spinoza. Il a traduit en italien le livre de Laurent Bove La strategia del conatus. Affermazione e resistenza in Spinoza, (Ghibli, 2002) et il co-édité avec Vittorio Morfino le livre Spinoza e il terzo genere di conoscenza (Ghibli, 2003). Il a soutenu une thèse intitulée Tumultes et Indignatio. Conflict, droit et multitude chez Machiavel et Spinoza, qu'il réécrit actuellement en vue de sa publication. Il fait partie du collectif de rédaction de la revue Derive Approdi.