Tous les articles par Douville Olivier

Les ONG développent des représentations inadéquates dans le cas du phénomène dit des «enfants des rues», pour susciter la compassion nationale et l’apport de fonds. Les «enfants des rues» sont en fait des adolescents ou de jeunes adultes. La rue est le principal lieu de socialisation près des mosquées, des marchés, des gares et des aéroports, des parkings, des terrains vagues, des usines désaffectées. Les errants perpétuent la mémoire locale, lient les lieux de manière réversibles. Ils sont un élément fondamental
de la société qui ne peut pas être traité de manière ethnique. L’approche clinique est indispensable.

The Compassion of NGOs for “Street Children”

NGOs develop inadequate representations of the so-called “street children” phenomenon, to arouse national compassion and funding. “Street children” are actually teenagers or young adults. The street is the main area of socialization, near mosques, markets, stations and airports, parking lots, wasteland, disused factories. These wanderers perpetuate local memory, and create reversible links between places. They are a fundamental element of society and cannot be treated in an ethnic perspective. A clinical approach is indispensable.

Douville Olivier

Anthropologue et psychanalyste, travaille depuis trente ans avec des adolescents maghrébins et africains en Afrique et en Région Parisienne, notamment à l’Hôpital de Ville Evrard. Il est consultant au Samu social international et à l’Association Terres Rouges à Bruxelles. Sa radio, sur son site, diffuse du jazz et de la musique africaine qu’il aime à faire partager, notamment dans sa thérapie. Il est maître de conférences et chercheur à l’Université Paris VII, Denis Diderot, au Centre des recherches Psychologie, médecine, société. Il enseigne aussi à l’Hôpital Ville Evrard et dans le cadre de l’Espace analytique. Il est un des principaux animateurs de l’Association française des anthropologues. Il est directeur de publication de la revue Psychologie clinique, et membre du comité de rédaction de nombreuses revues. Il vient de publier Chronologie de la psychanalyse du temps de Freud (Dunod, 2009).