Tous les articles par Haraway Donna

Le manifeste cyborg : la science , la technologie et le féminisme-socialiste vers la fin du XXème siecle

Nous présentons ce texte qui a suscité des débats importants dans le monde anglo-saxon. Il veut se situer entre post-modernisme et marxisme en offrant une dimension critique du féminisme. Créativité, ironie, dépassement sont pour l’auteur les moyens de bouleverser le cadre des débats théoriques du moment. Une autre approche est possible, toujours dans l’hypothèse de […]

Haraway Donna

Donna Haraway est née au Colorado, d'une famille catholique d'origine irlandaise. Elle a fait une partie de ses études en France, elle a une maîtrise en biologie et après la seconde guerre mondiale, comprenant à quel point la science était utilisée par l'armée, elle s'engage activement sur le terrain des droits civils et contre la guerre au Vietnam. En 1971 a lieu son premier cours sur « Femmes et science » à l'université de Honolulu. Ensuite elle va à Baltimore où elle milite dans un groupe féministe socialiste ; à partir de ce moment, elle développe sa pensée antiraciste, non-sexiste et critique sur les applications de l'électronique, de la chimie, et de la biologie dans l'industrie de guerre. Elle publie son premier livre (Cristal, fabrics and fields : metaphors of organicism in twentieth-century developmental biology, Yale University Press, New Haven, 1976) concernant la biologie évolutive et ensuite elle écrit Primate visions : gender, race and nature in the world of modern science, routledge, New York and London, 1989, qui analyse sous diverses angles la primatologie. En 1980 elle enseigne la théorie féministe à l'Université de Californie, à Santa Cruz, et commence à travailler sur la figure du cyborg et sur les autres « hybrides et fusions entre l'organique, l'humain et le technique, et la façon par laquelle le matériel, le littéraire et le tropique implosent. » Le résultat de ses études est publié dans un recueil de textes dont le titre est : Simians, Cyborgs and Women : the reinvention of nature, routledge, New York 1991. Sa dernière publication parue est : Modest-witness @ second millenium. FemaleMan meets oncomouset routledge, New York and London, 1995, sur la critique féministe de la science. Le « Manifeste Cyborg » a été traduit en français par Nathalie Magnan, et est publié dans : Connexions, art, reseaux, media, Ecole nationale superieure des beaux-arts,Paris 2002.