Tous les articles par Karsenti Bruno

Une lecture des cours de Foucault au Collège de France (1977-1979) Les derniers cours publiés de Foucault incitent à aborder la question de l’État, et plus généralement du politique, sous l’angle privilégié du gouvernement et de la gouvernementalité. À travers ces concepts s’exprime une exigence de méthode, constamment à l’œuvre : passer par le dehors, […]

Le piège de l’exclusion

L’exclusion serait la nouvelle question sociale : celle qui engage le social dans son ensemble, pose le problème de sa cohésion non plus tant en termes d’intégration globale, mais d’insertion ponctuelle, d’insertion des exclus – c’est-à-dire de résorption des processus de désocialisation qui portent, dans nos sociétés, certaines formes d’individualisation à un niveau défini comme […]

La politique de la démocratie, à propos de « Frontières de la démocratie » d’Etienne Balibar

La bonne question – celle dont l’usage suscite la réflexion philosophique et la révèle à elle-même comme constitutivement politique – est-elle vraiment « qu’est-ce que la démocratie » ? Le mot, c’est un fait, a depuis longtemps excédé le problème théorico-politique du mode de commandement, pour s’étendre à tout type de relation sociale et se surcharger d’un […]

Le don perdu

Il y a une histoire du don, solidairement envisagé comme fait sociologique et comme concept, qui parvient aujourd’hui jusqu’à nous avec un écho retentissant. En sociologie comme en philosophie, le thème est à l’honneur : on cherche dans l’esprit du don, dans sa gratuité et son caractère d’anomalie économique, un éclairage inédit sur le lien […]

Une lecture du Nouvel esprit du capitalisme de L. Boltanski et E. ChiapelloLe capitalisme au présent, c’est le capitalisme tel qu’il est en train de se faire, définition qui pourrait être celle de tout présent considéré in abstracto, mais qui convient particulièrement à ce présent éminemment transitoire que nous vivons effectivement, où un modèle s’esquisse […]

Il n’est pas donné à chacun de prendre un bain de multitude jouir de la foule est un art; et celui-là seul peut faire, aux dépens du genre humain, une ribote de vitalité, à qui une fée a insufflé dans son berceau le goût du travestissement et du masque, la haine du domicile et la […]

Eléments pour une généalogie du concept de solidarité

Dans Les métamorphoses de la question sociale, Robert Castel éclaire d’un jour nouveau les conditions d’apparition du concept de solidarité, pièce centrale du dispositif suivant lequel les phénomènes sociaux et politiques sont appréhendés depuis la fin du siècle dernier. Synthèse paradoxale du contrat et du statut où réside l’acte de fondation de l’État social, la […]

Etienne Balibar  » La crainte des masses »

Pour une cartographie politiqueLa crainte des masses est un ouvrage antifasciste et postmarxiste. Le commentaire proposé ici consistera à définir ces deux axes et à comprendre les modalités de leur conjonction. Poser en philosophie la question du fascisme, c’est se porter vers un objet particulièrement résistant aux catégories mises en oeuvre par la philosophie politique […]

A propos de Politique et philosophie dans l’oeuvre de Louis Althusser

Avec la publication du recueil Politique et philosophie dans l’ceuvre de Louis Althusser[[PUF, collection « Pratiques théoriques », 1993, Ouvrage sous la direction de Sylvain Lazarus, avec les textes de S. Lazarus, A. Badiou, J. Rancière, J.M. Vincent, E. Balibar, F. Demichel, C. Preve, E. Terray, F. Regnault. L’intervention de J.-M. Vincent, « La lecture […]

Pouvoir, assujettissement, subjectivation

Il faut bien le reconnaître : on éprouve inévitablement un certain embarras lorsqu’on s’interroge sur le rapport de Foucault au marxisme, ou lorsqu’on cherche à donner une signification précise à son « gauchisme ». Nous ne pensons pas seulement à la pluralité des attitudes à l’égard de Marx – aux côtés du marxisme « relativisé », identifié dans Les […]

Karsenti Bruno

Enseigne la philosophie à Paris I. Il travaille au croisement de la philosophie politique et des sciences sociales. Ses études ont porté sur Durkheim, Mauss, Lévy-Bruhl, Tarde, ainsi que sur les sciences sociales contemporaines dans leur rapport au paradigme structural, à la phénoménologie ou encore au pragmatisme. Il est membre du comité de rédaction de {Multitudes }