Tous les articles par Krikorian Gaëlle

À partir de 2004, le mouvement pour l’accès aux savoirs (Access to Knowledge, A2K) a émergé comme bannière commune derrière laquelle individus et organisations se sont réunis pour dénoncer les inégalités et injustices liés à la « propriété intellectuelle ». L’analyse de cette action collective nous offre un prisme inédit de réflexion sur l’évolution des formes de mobilisations politiques dans le cadre de la globalisation actuelle.

A2K, international activism for knowledge access
In 2004, “Access to Knowledge (A2K)” emerged as a common umbrella under which individuals and organisations choose to denounce inequalities and injustices related to “intellectual property”. The analysis of this collective action provides us with a useful prism to consider the evolution of political mobilizations in the context of the current globalization.

Krikorian Gaëlle

Membre de l’Iris-EHESS (Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux), prépare une thèse de doctorat en sciences sociales sur la prise en compte des enjeux de santé dans les négociations commerciales d’accords de libre-échange. Elle a coordonné avec Amy Kapczynski l’ouvrage Access to Knowledge in this Age of Intellectual Property, Zone Books, New York, hiver 2010 (disponible sur : http://mitpress.mit.edu/catalog/item/default.asp?ttype=2&tid=12589). Elle est actuellement conseillère du groupe des Verts au Parlement Européen sur les questions de propriété intellectuelle et d’accès aux savoirs.