Tous les articles par Labit Anne

L’article s’attache à deux projets d’« habitat solidaire » mis en œuvre par des femmes vieillissantes en France et en Allemagne. En raison de leur longévité, mais aussi de leur précarité et de leur solitude, les européennes âgées sont contraintes d’inventer des modes d’habitat alternatifs par rapport aux modes classiques que sont la maison de retraite et le maintien à domicile. Tandis que le premier est souvent synonyme de perte d’autonomie ; l’autre peut se traduire par une rupture des liens sociaux. L’habitat solidaire est un habitat conçu et organisé par les femmes elles-mêmes, qui préserve tout à la fois leur autonomie individuelle et la solidarité collective entre elles.

Solidarity-based housing
This paper deals with two solidarity-based housing projects led by ageing women in France and in Germany. As a result of their increasing life-expectancy, but also of their precariousness and loneliness, elderly European women are bound to invent alternative housing schemes, differing from the usual solutions provided by retirement homes and in-house support. While the former often implies losing one’s autonomy, the latter may result in the breaking off of social ties. Solidarity-based housing is conceived and organised by the women themselves and protects both their individual autonomy and a collective solidarity between them.

Labit Anne

Militante féministe, maîtresse de conférences en sociologie à l’Université d’Orléans. Ses travaux portent principalement sur le monde associatif.