Tous les articles par Larrère Catherine

La question de la justice environnementale concerne les inégalités dans la distribution, ou la répartition, des problèmes environnementaux, que ce soit à l’intérieur d’un pays ou entre les différentes nations. Une telle inégalité devrait avoir pour conséquence que les groupes sociaux ou les nations les plus défavorisés aient particulièrement à cœur de résoudre les problèmes environnementaux en s’engageant activement dans cette voie. Or c’est plutôt le contraire qui se produit. Le souci environnemental est souvent dénoncé, par les plus défavorisés ou par leurs représentants, comme un luxe de riches qui ne concerne pas les pauvres, voire comme un complot des pays du Nord pour empêcher le développement des pays du Sud. Comment peut-on rendre compte d’un tel paradoxe ?

Environmental Justice
The question of environmental justice deals with the inequalities in the distribution of environmental problems between and within countries. As a consequence of those inequalities, the least favoured social groups or nations, could be expected to be highly motivated to solve the environmental problems and actively engage in that task. In practice, what happens is the contrary. The environmental concerns are seen by the least favoured and their representatives as a luxury of the rich, not a concern of the poor, or even as a conspiracy of the Northern countries against the development of the South. How can we explain such a paradox?

Éthiques de l’environnement

Depuis environ un quart de siècle, la réflexion morale s’est donné un nouvel objet : l’environnement. Issue, principalement aux Etats-Unis, d’une réflexion sur la nature sauvage -wilderness – et le devoir de la préserver, l’éthique environnementale se partage entre deux courants. Le premier est à la recherche d’une théorie générale de la valeur morale, d’un […]

Larrère Catherine

Professeur à l'Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne..Spécialiste de philosophie morale et politique, elle a développé sa réflexion et sa recherche dans deux directions: l'histoire des théories politiques et économiques à l'époque moderne et les questions éthiques et politiques liées à la crise environnementale (protection de la nature, développement des biotechnologies, prévention des risques). Elle a publié notamment : L'Invention de l'économie. Du droit naturel à la physiocratie (Paris, PUF- collection Léviathan-1992) ; Les Philosophies de l'environnement (Paris, PUF-collection Philosophies, 1997). Actualité de Montesquieu (Paris, Presses de la FNSP, 1999) ; Du bon usage de la nature. Pour une philosophie de l'environnement (Paris, Aubier - collection Alto, 1997).