Tous les articles par Le Marchand Arnaud

English version->http://www.eurozine.com/articles/2012-09-10-marchand-en.html Si les villes portuaires ont une profonde culture historique de la circulation des marchandises et des hommes, les bouleversements de leurs activités et leurs gouvernances liés à la mondialisation font que cette culture change elle aussi fortement. Dans la période qui s’ouvre, ces villes doivent réinventer à la fois leur façon de travailler, […]

Roms, villes ouvertes

Les Roms, exclus de la privatisation des terres en Roumanie, cherchent à migrer vers l’Ouest. D’autres aussi sont refoulés de Grèce où ils étaient saisonniers agricoles, la crise les chasse devant elle. Ils font des allers-retours, ce qui pour une part d’entre eux signifiera arrivée « /au pays où l’on n’arrive jamais/ », arrivée au […]

Pour ceux qui s’intéressent aux interstices urbains, ce qui s’y passe à Inchéon, Séoul et Osaka montre des mécanismes partout à l’œuvre dans le monde globalisé depuis que la crise du Sud-Est asiatique en 1997 a fourni un précédent utile pour comprendre les interactions en cours actuellement en Europe. La métropolisation s’y dévoile explicitement comme […]

ROMS, VILLES OUVERTES

Les Roms, exclus de la privatisation des terres en Roumanie, cherchent à migrer vers l’Ouest. D’autres aussi sont refoulés de Grèce où ils étaient saisonniers agricoles, la crise les chasse devant elle. Ils font des allers-retours, ce qui pour une part d’entre eux signifiera arrivée « /au pays où l’on n’arrive jamais/ », arrivée au […]

Dans la ville post-fordiste, l’habitat non-ordinaire est une dimension ordinaire. Des modes d’habitat « hors conventions » resurgissent aujourd’hui qui ne concernent plus seulement des « étrangers » ou des marginaux. Les luttes présentées ici déconstruirent ces exceptions qui ne sont pas naturelles, ni « anormales », ni même illégitimes. Cette micro-politique de l’agir urbain prolonge ainsi l’analyse des interstices du […]

L’habitat « non-ordinaire » et la ville post-fordiste

Le texte esquisse les relations entre les mutations du travail « post-fordistes », intermittence, travail cognitif, nouvelles mobilités et les mutations de la ville. Dans cette perspective, l’habitat « non-ordinaire » n’est pas une scorie mais au contraire une production actuelle, entre adaptations et luttes contre les ségrégations.

« Non-ordinary» habitat and the post-Fordist city
This text studies relations between post-fordist labor mutations, casual work, cognitive work, new mobilities and urban mutations. Non-ordinary housing forms are not just scorias, they’re a contemporeanous production, between adaptations and struggle against segregations.

Le travail intermittent est entre le fractionnement des temps et celui de la ville. L’étalement urbain autant que les contraintes de production crée des intervalles que comblent les salariés intermittents. Du secteur immatériel comme des activités de production, ceux-ci tissent un réseau urbain et compensent sa fragmentation. Le revenu social garanti est une reconnaissance de […]

Le Marchand Arnaud

Maître de conférences en économie à l’Université du Havre et membre du laboratoire EDHEN. Ses recherches portent sur les villes portuaires, le travail mobile, les groupes minoritaires et l’habitat « non-ordinaire », notamment l’habitat mobile. Il est aussi membre du comité de rédaction de Multitudes.