Tous les articles par Oudenampsen Merijn

Le mot de « populisme » n’est généralement employé que comme une insulte, qui révèle plutôt le manque d’intelligence de ceux qui l’emploient que de ceux qui en sont accusés. En réalité, le populisme joue un rôle central dans la dynamique démocratique. Comme le suggèrent les analyses d’Ernesto Laclau, il consiste à donner forme au « peuple » et à la volonté du peuple, à partir de la transformation de multiples écarts démocratiques singuliers, séparés entre eux, en un seul écart collectif, un point de cristallisation du mécontentement politique. Il est donc un opérateur de modulation du commun.

Populism as a Modulation of the Common

The word “populist” is generally used as a simple insult, which sooner shows a lack of intelligence of those who use it than of those who are accused of it. In reality, it plays a central role in the dynamics of democracy. Populism is about giving form to “the people” and the will of the people. As Ernesto Laclau suggests, populism revolves around the transformation of singular democratic gaps into one collective gap, a crystallization point of political dissatisfaction. Thus populism appears as an operator of modulation of the common.

Oudenampsen Merijn

Chercheur affilié à l’Université de Tibourg, mène une recherche sur le populisme et le développement urbain. Il a récemment coordonné le numéro 20 de la revue Open intitulé "The Populist Imagination. On the Role of Myth, Storytelling and Imaginary in Politics" (Rotterdam, NAi Publishers, 2010).