Tous les articles par Pelbart Peter Pàl

Quand Guattari définit l’inconscient comme productif et non représentationnel, quand il le renvoie à l’Agencement d’Énonciation et, surtout à la fin de son œuvre, quand il l’aborde à partir du thème de la chaosmose, il opère une radicalisation croissante dans le rapport dudit inconscient au dehors, un effort de prolifération, de molécularisation et une infinitisation incessants qui le redessinent entièrement.

When Guattari defines the unconscious in terms of production rather than representation, when he speaks of enunciative agencement and when, in his latest writings, he approaches it from the point of view of « chaosmosis », he radicalizes the relation between the unconscious and its outside, and he provides a new conception based on proliferation, molecularisation and infinitisation.

En partant du texte de Kafka sur l’Empire chinois et les nomades, nous dressons un tableau de la logique « schizo » de la multitude face aux nouvelles formes du contrôle. L’expropriation économique des réseaux de vie et de sens montre que les formes de vie impliquées ne constituent jamais une masse inerte et passive à la […]

Version originale de art30, rub12 O Imperador da China resolveu, um belo dia, construir uma muralha para se proteger dos nômades, vindos do Norte. A construção mobilizou a população inteira por anos a fio. Conta Kafka que ela foi empreendida por partes: um bloco aqui, outro ali, outro acolá, e não necessariamente eles se encontravam. […]

Pelbart Peter Pàl

Phlosophe et essayiste, est professeur à l'Université catholique pontificale de Sao Paulo au Brésil. Il est l'auteur d'une thése sur l'image du temps chez Deleuze (O tempo não-reconcilado, Perspectiva, 1998) et d'une étude sur les relations entre philosophie et folie (Da clausura do fora ao fora da clausura, Brasiliense, 1989).Il anime et coordonne la Cie Théatrale Ueinzz, formée de patients psychiatriques. . Il est membre de l'Association Résistance/ Création.