Tous les articles par Quessada Dominique

Qu’est-ce aujourd’hui qu’un collectif ? Telle est peut-être la question des questions qui se pose à notre époque. Sociologues et théoriciens de la politique y réfléchissent bien entendu depuis des siècles, mais elle devient de plus en plus urgente au fur et à mesure que nos modes d’interaction et d’interdépendance se complexifient, s’intensifient et se […]

De la sousveillance

La surveillance globale, un nouveau mode de gouvernementalitéCe texte de cadrage introductif au dossier met en avant le côté problématique de l’utilisation, comme si rien n’avait changé, des termes foucaldiens et deleuziens de « surveillance » et de « contrôle » : ceux-ci se révèlent insuffisants pour cerner pleinement les particularismes de la « surveillance globale ». Cette dernière ne peut devenir globale qu’en s’émancipant de la prééminence – classique dans la surveillance classique – du scopique pour adopter la modalité numérique du calculable : on passe du visible et de l’invérifiable à l’invisible et au vérifiable. Ce changement du rapport de la surveillance à la visibilité conduit à proposer le terme de « sousveillance » pour désigner l’ensemble des techniques sur lesquelles repose désormais un nouveau mode de gouvernementalité.

“Underveillance”

We can no longer use the terms “Surveillance” and “Control”, proposed by Foucault and Deleuze, as if nothing had changed. The “global watch” currently taking shape is no longer organized on the model of visibility, but on the model of computability. From a world where behaviors can be seen but not verified, we are evolving into a world of data which can be verified but not pictured. This major change pushes us to propose the term “Underveillance” in order to refer to a radically new mode of governmentality.

Quessada Dominique

Docteur en philosophie, est chargé de séminaire au Collège international de philosophie et membre du comité de rédaction de la revue Multitudes. Il a publié notamment La Société de consommation de soi (Verticales, Paris, 1999), L’Esclavemaître (Verticales, Paris, 2002), Court traité d’altéricide (Verticales, Paris, 2007). Il travaille actuellement à la rédaction de L’inséparé. Essai sur l’homme sans Autre.