Tous les articles par Ribault Nadine & Thierry

Ci-gît l’État
Alors qu’avant Fukushima les mouvements japonais naissants s’affirmaient soucieux de définir de nouveaux modes de vie, de nouvelles communautés, depuis Fukushima le constat de l’incapacité de l’État à protéger la population fait germer un désir de soulèvement. Cependant les manifestations sont récupérées par les vedettes médiatiques, et les organisations mafieuses s’occupent de recruter et contrôler les « liquidateurs ». L’austérité produite tant par la crise économique que par la fermeture de nombreuses centrales nucléaires présage d’un avenir « sombre ». Thierry Ribault a réalisé la plupart des interviews qui suivent.

May the State Rest In Peace
Even before Fukushima, Japanese movements defined new lifestyles and new communities. After Fukushima, the inability of the State to protect the population turned into a desire for revolt. However, the events are recuperated by stars and mafia organizations involved in recruiting and controlling the “liquidators”. The austerity produced both by the economic crisis and by the closure of many nuclear power plants forecasts a dark future. Thierry Ribault realized most of the interviews that follow.

Ribault Nadine & Thierry

Nadine écrit des romans, nouvelles, carnets et poèmes et réalise des collages. Elle vit près de la mer du Nord, sur la Côte d’Opale et fait de réguliers séjours au Japon depuis 1992. Elle est co-auteur avec T. Ribault de Les Sanctuaires de l’abîme – Chronique du désastre de Fukushima, aux Éditions de l’Encyclopédie des Nuisances, Paris, 2012. Thierry, économiste, est chercheur au CNRS, à l’Institut français de recherche sur le Japon, Maison franco-japonaise de Tokyo. Ses recherches présentes portent sur les modes de vie des jeunes japonais, leur désir d’autonomie et leurs manières de jardiner dans la crise. Il est co-réalisateur avec A. Saulière, du film documentaire Dissonances, aux Ateliers du passeur en 2010, relatif aux nouvelles harmonies qui se cherchent dans la société japonaise.