Tous les articles par Schérer René

Bien([[Ce texte est extrait de Passages pasoliniens, écrit avec Giorgio Passerone (à paraître).) qu’il soit impossible de voir dans Salò une illustration des Cent vingt journées de Sade, il n’y a pas, toutefois, comme on l’a souvent prétendu, schématisation et trahison. Pasolini se sert de la référence, de « l’outil » Sade, dans son ambiguïté, […]

Commentant La logique sociale de Gabriel Tarde, René Schérer démontre les traits saillants d’une pensée entièrement centrée sur l’idée d’invention : vision intersubjective du social, distinction entre création et reproduction et entre invention et une répétition qui caractérise autant le travail que le capital, puissance et joie d’une invention faite d’associations singulières, ouverture à et […]

Schérer René

Philosophe fouriériste né à Tulle (Corrèze) en 1922. Professeur émérite à l'Université Paris 8 - Vincennes à Saint-Denis, il a été et demeure un des acteurs majeurs de la philosophie en France. Compagnon des philosophes et artistes qui ont marqué son époque (François Châtelet, Olivier Revault d'Allonnes, Gilles Deleuze, Félix Guattari, Jean-François Lyotard, Michel Foucault, Guy Hocquenghem, Kateb Yacine, son frère Eric Rohmer...), il fut de toutes les luttes qui liaient la pensée et la liberté. Il compte parmi les grands introducteurs des philosophies de Husserl et de Fourier en France. Il a publié de nombreux ouvrages, parmi lesquels : - Hospitalités, Anthropos/Economica, février 2004. - Zeus hospitalier, éloge de l'hospitalité, Armand Colin, 1993 - Pari sur l'impossible, Sodis, 1981 (en collaboration avec Guy Hocquenghem). - Enfantines, Anthropos, 2002. - L'écosophie de Charles Fourier, Anthropos, 2002. - Regards sur Deleuze, Kimé, 1998. - Charles Fourier. Vers une enfance majeure : textes sur l'éducation (dir.), La Fabrique, 2006. Collabore réguliérement à la revue Chimères.