Tous les articles par Serrano-Moreno Juan E.

Ethnographie de l’acampada

La politisation à marche forcée de la génération perdue

Cet article traite des campements
organisés par les Indignés espagnols
de mai à juin 2011. L’observation
ethnographique montre
que derrière l’hétérogénéité des
profils des campeurs se trouve
une dimension générationnelle
de cette mobilisation sans précédent
en Espagne. L’expérience
d’avoir participé aux campements
a été vécue par des nombreux
jeunes espagnols condamnés au
chômage comme un réveil politique,
un apprentissage accéléré
de savoirs et d’actions, notamment
ceux issus de la culture
autogestionnaire.

Ethnography of the acampada – Speedy Politisation for a Lost Generation

This article deals with the protest
camps organized by the Spanish
Indignados from May to June
2011. The ethnographic observation
shows that behind the heterogeneity
of the campers’ profiles,
there is a generational dimension
of this unprecedented mobilization
in Spain. The participation in the
protest camps has been experienced
by many young Spaniards condemned
to unemployment as a political
awakening, an accelerated learning
of knowledge and actions, particularly
those derived from the culture
of self-organization.

Serrano-Moreno Juan E.

est doctorant en Science Politique à l’Université Paris I – CRPS/ CESSP. Ses travaux portent sur les conflits autour des mémoires de la guerre civile et la construction démocratique en Espagne. Il a publié récemment « Devenir un descendant des vaincus de la guerre d’Espagne. Rupture mémorielle et rapport au politique » in Pôle Sud, no 36, 2012/1. Il participe parallèlement en tant qu’avocat aux mobilisations du « 15M » espagnol et des « Indignés » français.