Tous les articles par Silva Gérardo

Depuis la révolte populaire de décembre 2001, la vie politique argentine a changé radicalement avec la force d’un pouvoir destituant qui traverse l’ensemble des manifestations quotidiennes dans les rues de Buenos Aires. Les occupations de la ville mettent en évidence de nouvelles subjectivités politiques organisées sous forme d’assemblées caractérisées par la capacité de mobilisation et d’expression publique des demandes sociales en dehors des médiations traditionnelles des institutions.

Ever since the popular revolt of December 2001, Argentinian political life changed radically, with the force of a ‘destituting power’ which runs through all daily demonstrations in the streets of Buenos Aires. The occupations of the city exhibit new political subjectivities organized in the form of assemblies, which are characterized by the capacity of mobilization and the public expression of social demands, outside of the traditional mediation of institutions.

Ignorant le véritable sens du mot « quilombo », qui signifiait au Brésil tout proche , un espace de fuite et de liberté pour les esclaves, les Argentins s’en servent aujourd’hui pour désigner une situation de « pagaille et de chaos ». Plus ou moins l’équivalent de « vieille baderne « (baderna mot a l’étymologie obscure emprunté en portugais comme en […]

Estranei al vero significato della parola « quilombo », che per le lotte degli schiavi nel vicinissimo Brasile rappresentó uno spazio di fuga e di libertá, gli argentini la usano per indicare una situazione di « confusione e caos ». Piú o meno quel che il Presidente brasiliano uscente, Fernando Henrique Cardoso, chiama « baderna » quando si tratta di squalificare […]