Tous les articles par Walentowitz Saskia

Portrait des transmigrants en tisserands
(Article disponible en ligne sur le site de la revue). Cet article s’appuie sur les analyses de l’anthropologue Tim Ingold pour nous inviter à penser le mouvement comme une forme d’habitation. Ce sont nos passages plus que nos racines qui nous font habiter un lieu, au fil des lignes qu’y tracent nos mouvements. Les transmigrants peuvent alors apparaître comme tissant notre vie sociale par leurs déplacements mêmes.

Dwelling in movement
Portrait of the transmigrants as weavers
This article mobilizes concepts proposed by British anthropologist Tim Ingold in order to conceive dwelling as based on movements rather than on roots. We truly inhabit a territory through the lines we weave in and around it. Transmigrants thus appear as master-dwellers rather than mere economic refugees.

Walentowitz Saskia

anthropologue, chargée de recherche à l’université de Berne, Institut d’anthropologie sociale. Elle a dernièrement publié dans l’ouvrage L’argument de la filiation aux fondements des sociétés européennes et méditerranéennes (Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, 2011) et dans Fatness and the Maternal Body. Women’s Experiences of Corporality and the Shaping of Social Policy (New York/Oxford, Berghahn Books, 2011). Elle est membre du comité de rédaction de Tsantsa, revue de la Société Suisse d’Ethnologie et du comité éditorial de la nouvelle revue en ligne AnthropoChildren.