Tous les articles par Achi Raberh

1905 : quand l’islam était (déjà) la seconde religion de France

1905 : Quand l’islam était (déjà) la seconde religion de France

L’islam est souvent présenté comme la dernière religion implantée sur le territoire français. Elle aurait été de ce fait absente du paysage religieux français au moment de l’adoption de la loi sur la séparation des Églises et de l’État. Cet article entend battre en brèche ce récit et propose de montrer que la religion musulmane fut largement représentée en France, notamment à travers ses départements algériens, et que des débats eurent bien lieu dès 1905 à propos de l’application de la loi à cette religion. D’ailleurs, là où l’islam était la religion majoritaire dans les territoires de l’Empire colonial, l’État a soit opté pour la solution de l’inapplication de la loi, soit, lorsque la contrainte légale et la discipline républicaine étaient trop fortes, imaginé un régime d’exception exorbitant permettant la poursuite du contrôle de la religion musulmane.

1905: When Islam was (already) the Second Religion in France

Islam is often presented as a new religion in France. This article highlights the presence of Islam in 1905 France, notably in French Algeria, during the debates and the vote of this law. In the colonies where Islam was the dominant religion, the French colonial State decided to exclude it from the new legal framework. In Algeria, three French departments, an exception to French secularism (laïcité) was created in order to maintain state’s control of Islam.

Achi Raberh

Politiste, professeur agrégé de sciences sociales, achève une thèse sur la laïcité et le régime d’exception à la loi de séparation des Églises et de l’État en Algérie à la période coloniale (1905-1962). Il a récemment publié : « L’État et l’armée face à l’islam en France pendant la Grande Guerre », in Xavier Boniface et François Cochet, dir., Foi, religions et sacré pendant la Grande Guerre, Artois Presses Université, 2014 ; « La laïcité, une cause anticoloniale. La mobilisation de la mouvance réformiste musulmane contre l’administration de l’islam en Algérie coloniale », in Amin Elias et alii, dir., Laïcités et musulmans. Débats et expériences (XIXe-XXe siècles), Éditions Peter Lang, 2014.