Tous les articles par Guesde Catherine

En s’appuyant essentiellement sur l’exemple de Minor Threat, cet article tente de mettre en évidence l’idéal éthique qui sous-tend la scène hardcore des débuts (années 1980) aux États-Unis, ainsi que la pratique du Do It Yourself. Les affinités de l’attitude DIY avec la pensée des transcendantalistes américains sont mises en évidence, tandis que l’on insiste sur la forme de solidarité spécifique qui unit les acteurs de la scène hardcore, réunis autour d’unidéal d’autodétermination.

The Ethics of the Hardcore Scene
This article focuses on the band Minor Threat, in order to reveal the ethics of the American hardcore scene of the eighties. It retraces the roots of the Do It Yourself attitude back to the Transcendentalist’s philosophy, and insists on the original type of community promoted through hardcore, where individuals are united in their search for autonomy.

Guesde Catherine

après des études de philosophie à l’École Normale supérieure de Lyon et un travail de journaliste et critique musicale (au sein de a rédaction de Magic, revue pop moderne puis de New Noise magazine), elle a entamé un doctorat sur la question des « Enjeux éthiques des musiques extrêmes », sous la direction de Danièle Cohn à l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne. Elle est également membre du comité de rédaction de Volume !, la revue des musiques populaires.