Tous les articles par de Cenival Marie

Rue des Pyrénées, Paris, avril 2007. Sur notre passage, les insultes sexistes pleuvent : « Salope ! T’es une salope, comme ta candidate! », « Sale pute! », « Cette conne ? » La violence est incroyable. Les mots qui font le plus mal sont ceux que des femmes nous murmurent, sans songer à mal […]

L’homme à abattre !

La fierté identitaire des femmes
dans les années 1970 a disparu
mais ce sont les hommes qui
cultivent le plus le transgenre
vers le féminin. C’est l’homme
qui déclare la femme ou qui la
déconstruit. D’où la nécessité
du groupe La Barbe qui va de
cénacle en cénacle d’hommes leur
démontrer leur étroitesse d’esprit.

Men to Shoot !

The women who proudly claimed
their identity in the 1970s are no
longer. It is now men who mobilize
transgender actions towards
women. Men declare or deconstruct
women. Hence the need to have
the activists of La Barbe go from
one headquarter of male power to
another, in order to expose their
narrow-mindedness.

de Cenival Marie

fondat r ice de La Barbe, un groupe de femme portant le postiche viril, plaide pour un renouveau de l’action féministe, drôle et débarrassée de son complexe obsidional : « C’est vous, messieurs, qui formez ces clubs très privés, qui vous congratulez entre vous, qui vous pensez comme essentiels, et menacez notre bel idéal d’universel ! »