Tous les articles par Renault Emmanuel

La théorie foucaldienne de la biopolitique est une référence constante des débats contemporains sur la gouvernementalité néolibérale et sur la médicalisation et la psychologisation du social. C’est à partir des articles consacrés à l’émergence de la médecine sociale au XIXe siècle que les conceptions foucaldiennes de la biopolitique et du libéralisme sont ici soumises à un examen critique. La thèse défendue est que le mouvement de réforme sanitaire est irréductible au simple développement de la gouvernementalité libérale et que l’idée de médecine sociale est associée à l’époque à une critique des principes normatifs du libéralisme qui conserve une pertinence aujourd’hui.

Current debates on neo-liberal governmentality and the medicalization-psychologization of the social constantly refer to Foucault’s theory of biopolitics. I critically examine Foucault’s notions of biopolitics and liberalism as conveyed in his articles on the emergence of social medicine in the 19th century. My thesis is that the movement of sanitary reform is irreducible to the mere development of liberal governmentality and that the idea of social medicine was associated in the period with a critique of the normative principles of liberalism which remains relevant today.

Renault Emmanuel

Maître de conférences de philosophie à l’ENS LSH ; est l’auteur de différents ouvrages sur Hegel, Marx et la théorie critique. Il a publié récemment Souffrance sociale (La Découverte, 2008) et L’Expérience de l’injustice (La Découverte, 2004).