Tous les articles par Franck Georg

Autonomie, marché et attention
Valorisation artistique
et stratégies de médiatisation
La supposition d’un antagonisme entre art et marché ne va pas de soi. Le fonctionnement intrinsèque de la culture représente un système de marchés – même s’il ne s’agit pas toujours de marchés commerciaux. Dans nos sociétés de l’information et des médias, une part considérable des produits de consommation courante tombe sous la rubrique de la consommation culturelle. Les marchés culturels ont toujours été de ce type : on y offre de l’information qui est payée, en contrepartie, sous forme d’attention. Cet article explore quelques-unes des implications de tels entrecroisements.

Autonomy, Market and Attention
Artistic Valorization and Mediation Strategies
The widely assumed antagonism between art and market is far from obvious. Cultural dynamics seem structured by market mechanisms−even if these markets are not always commercial. In our media-driven societies, a large segment of commodities belong to the sphere of cultural consumption. Cultural markets have always followed the same rule: information is paid for by attention. This article explores some of the implications of such exchanges.

La publicité constitue une forme d’occupation et d’exploitation de notre ressource la plus précieuse, notre attention, laquelle est en passe de devenir une forme de capital tout aussi déterminante dans nos logiques socio-économiques que la forme argent. Les technologies de l’attraction développées à une échelle industrielle par les mass-medias (d’abord analogiques, puis désormais numériques) entraînent la mise en place d’un nouveau type de « capitalisme mental ». Dans cet article qui résume l’ouvrage qu’il lui a consacré, Georg Franck propose toute une batterie de concepts et de principes, à la fois puissants et fins, pour analyser les nouveaux modes d’exploitation et les nouvelles sources de conflits sociaux qui se mettent en place à cette occasion.
Mental Capitalism
Commercial advertisement occupies and exploits our most precious resource, our attention, which is about to become a form of capital as important in our economic calculations as money itself. Technologies of attraction developed on an industrial scale by the mass-media (first analog, then digital) bring about a new form of “mental capitalism”. In this article, which synthetizes the book he devoted to this topic, Georg Franck provides a whole range of concepts and principles in order to help us analyze the new modes of exploitation, along with the new sources of social conflicts, raised by mental capitalism.

Franck Georg

Détenteur d’un doctorat en économie, a pratiqué l’architecture et l’urbanisme depuis 1974, en plus de développer des logiciels et des systèmes de planification. Depuis 1994, il occupe la chaire d’architecture et de planning assistés par ordinateur à l’université de technologie de Vienne. Il a publié, entre autres, Raumökonomie, Stadtentwicklung und Umweltpolitik (1992), Ökonomie der Aufmerksamkeit (1998), Mentaler Kapitalismus (2005) et Architektonische Qualität (2008).