Tous les articles par Zapperi Giovanna

En 2007, bon nombre d’expositions, colloques et numéros monographiques de revues se sont penchés sur les rapports entre l’art et le féminisme, alors que la Documenta 12, très critiquée pour son approche conservatrice, restera peut-être dans l’histoire pour avoir été la première Documenta à montrer 50 % d’artistes femmes. En s’interrogeant sur ces différents phénomènes, cet article pose la question des temporalités du féminisme opposées à la linéarité du récit de l’histoire de l’art et propose une utilisation stratégique du féminisme dans le domaine esthétique.

In 2007, various exhibitions, conferences and special issues of journals focused on the relations between art and feminism, while Documenta 12, which was heavily criticized for its conservative approach, may remain in history for having been the first Documenta in which half of the artists were women. By inquiring into these various phenomena, this article looks at the question of the temporalities of feminism, as opposed to the linearity of the narrative of art history, and suggests a stragetic usage of feminism in the aesthetic realm.

Lebovici Élisabeth

Critique et historienne d’art, docteure en esthétique. Longtemps journaliste à Libération. Elle a publié, avec Catherine Gonnard, Femmes artistes / artistes femme. Paris de 1880 à nos jours (Hazan, 2007). Elle a contribué à de nombreux catalogues d’exposition et livres d’artistes, dont les plus récents sont : Georges Tony Stoll (Éd. du Regard, 2006) ; Robert Estermann : Pleasure, Habeas Corpus, Motoricity, The Great Western Possible (Kunstmuseum Luzern, 2007) ; Adel Abdessemed. À l’attaque ! (Les Presses du réel, 2007) ; Gender Battle (CGAC Saint-Jacques de Compostelle, 2007) ; Louise Bourgeois (Tate Publishing, 2007) ; Passage du temps (Skira, 2007) ; Dana Wyse, How to Turn Your Addiction to Prescription Drugs into a Successful Art Career (Éd. du Regard, 2007) ; Zoe Leonard (Photomuseum de Winterthur, à paraître). Avec Patricia Falguières, Natasa Petresin et Hans Ulrich Obrist, elle dirige le séminaire « Something You Should Know. Artistes et producteurs », à l’EHESS.

Zapperi Giovanna

Historienne de l’art. Actuellement « Rudolf Arnheim visiting professor » à l’université Humboldt de Berlin. Elle cordonne le groupe de recherche « Acegami / Analyse culturelle et études de genre » au sein du CEHTA / EHESS. Elle a publié plusieurs articles dans des revues, livres collectifs et catalogues d’exposition, en France et à l’étranger. Membre du comité de rédaction de Multitudes.