Tous les articles par Cousin Grégoire

Camps et campements
Des économies aux principes opposés

Les camps fournissent du travail forcé aux pouvoirs qui les constituent alors que les campements autogèrent des opportunités et des hasards productifs. L’article recense plusieurs cas actuels de camps de travail forcé dans le monde et plusieurs cas historiques d’enfermement de main-d’œuvre qualifiée, utilisée dans l’économie locale. Le recours actuel à l’internement de masse pour contrôler les migrations implique des grandes entreprises et des associations qui en emportent les marchés. Dans les campements au contraire les ressources matérielles mobilisées et monétaires sont limitées mais l’installation est dépendante de ressources sociales et relationnelles suffisantes. Les frontières entre les formes camp et campement, économie formelle et économie informelle sont poreuses, comme l’illustrent quelques exemples en région Île de France.

Camps and Encampments
Two Economies with Contrary Principles

Camps provide forced labor to the powers that institute them, while encampments self-manage productive opportunities and chance meetings. This article surveys several current cases of forced labor camps around the world, as well as several historical examples of locking up qualified workforce, exploited within a local economy. The current management of migrations by mass incarceration involves large firms and associations struggling to win new markets. In encampments, on the other hand, the material and monetary resources mobilized are limited, but the installation depends on available social and relational resources. The distinction between camps and encampments, formal and informal economies, are porous, as illustrated, with a few examples from the Paris region.

Bernardot Marc

Professeur de sociologie à Normandie-université (UMR IDEES-Le Havre/LAMES). Il est directeur de la publication des éditions Terra-Humanités numériques. Il a récemment publié sur ce sujet Captures 2015, Terra-Hn éditions, texte intégral en accès libre (2012) www.reseau-terra.eu/article1263.html. Il achève un ouvrage intitulé Théorie de la liquidation à paraître en 2016.

Cousin Grégoire

Docteur en Droit public, est chargé de recherche auprès du programme de Recherche MigRom. Ces recherches récentes portent d’une part sur la vie quotidienne et les rapports de pouvoir au sein des bidonvilles dans la région parisienne et d’autre part sur la socio-histoire régionale des Roms en Roumanie.

Lemarchand Arnaud

Maître de Conférences en sciences économiques à l’université du Havre. Il est membre de l’Équipe Éditoriale du réseau scientifique TERRA ; ses recherches portent sur l’économie du travail et l’économie urbaine dans la mondialisation, ainsi que sur l’économie portuaire. Il est membre du comité de rédaction de Multitudes.

Mésini Béatrice

Chargée de recherches en géographie au CNRS, rattachée à l’UMR Telemme (Aix-Marseille Université). Ses travaux portent sur les habitats mobiles, éphémères et réversibles. Elle a publié divers articles et le livre collectif Mobil Hom(m)es, Formes d’habitats et modes d’habités la mobilité, Édition de l’Aube, 170 p. , 2016, avec Eleonora Canepari et Stéphane Mourlane.