Tous les articles par Iida Yoshiho

Volonté générale 2.0 ?
Rousseau mis à jour par Hiroki Azuma

La crise de la démocratie d’aujourd’hui a remis en cause la notion même de la solidarité. Le philosophe japonais, Hiroki Azuma, dans Volonté générale 2.0, présente un argument qui repense les conditions de participation et de présence de la politique. En prenant pour fil conducteur la notion rousseauiste de « volonté générale », il essaie de mettre à jour cette notion classique, en se référant au développement de la technologie informatique. Notre article vise à mesurer la portée politico-philosophique de la « volonté générale 2.0 ».

General Will 2.0?
Rousseau Updated by Hiroki Azuma

The crisis of democracy today questioned the idea of solidarity. Japanese philosopher, Hiroki Azuma, in General Will 2.0, presents an argument engaging our reflection on the presence of poli-tics in a digital world. As the title suggests, he tries to update Rousseau’s « general will » in light of the development of information technology. Our paper aims to examine his updated concept, « general will 2.0 » and to measure the politico-philosophical range of his argument.

Fuchida Masashi

Chercheur de la Société Japonaise pour la Promotion de la Science (JSPS). Il poursuit des recherches sur la pensée rousseauiste, les empirismes au XVIIIe siècle, et il a publié « La cause et l’origine : sur l’épistémologie de Rousseau » (Études sur le XVIIIe siècle, no 40, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2012).

Iida Yoshiho

A soutenu sa thèse de doctorat en 2015 à l’Université Grenoble-Alpes, intitulée La « Religion civile » chez Rousseau comme art de faire penser. Il est spécialiste de la philosophie politique de Jean-Jacques Rousseau. Il a publié « Dater le Manuscrit de Genève : état des lieux et réflexions pour une nouvelle chronologie » dans Recueil d’études sur l’Encyclopédie et les Lumières, no 3, 2015, p. 1-17.