Tous les articles par Kleinpeter Édouard

Le Cobot, la coopération entre l’utilisateur et la machine

Le Cobot, 
la coopération entre l’utilisateur et la machine

En 1996, le terme de « cobot », 
contraction de « robotique collaborative », apparut sous la plume de deux chercheurs américains travaillant pour l’industrie automobile. Il s’applique aujourd’hui à un nouveau champ de la recherche en robotique, la « cobotique », qui s’attache à concevoir des machines asservies ou pseudo-autonomes susceptibles d’être utilisées au sein d’un environnement humain. Le cobot se différencie donc essentiellement du robot par son absence d’autonomie puisque, par définition, il ne peut pas fonctionner sans l’action d’un opérateur. L’approche collaborative, tout en dépassant la simple « utilisation » qui pourrait être faite d’un outil, valorise le travail de l’humain et laisse présager d’une meilleure acceptabilité sociale du cobot, qui n’aurait pas pour vocation de remplacer l’homme, mais de l’épauler.

The Cobot : a New Form of Human-Machine Interaction

An abbreviation for « Collaborative Robotics », the term cobot was coined in 1996 by two American researchers working for the car industry. It refers to a new field of research – cobotics – which designs pseudo-autonomous or servant machines to be used in human environment. A cobot differs from a robot insofar as it cannot function without the action of a human operator. This collaborative approach goes beyond the mere « use » to be made of a tool : it valorizes human labor and makes the cobot a more acceptable partner, since it does not lead to the replacement of the human, but to his assistance.

Kleinpeter Édouard

Édouard Kleinpeter est ingénieur de recherche, responsable de médiation scientifique à l’Institut des sciences de la communication. Ingénieur, physicien de formation initiale, son intérêt s’est rapidement porté vers la médiation et la diffusion des connaissances scientifiques et techniques. Son travail de recherche s’oriente selon deux thématiques : l’interdisciplinarité et l’augmentation humaine. Il a notamment dirigé l’ouvrage L’Humain augmenté (CNRS Éditions, coll Les Essentiels d’Hermès, novembre 2013).