Tous les articles par Margot Lauwers

Libre de dire : l’émancipation par le récit et la critique littéraire écoféministe.

  Développées de façon théorique à partir de la fin des années 19901, les analyses littéraires s’inspirant des théories écoféministes ont permis la mise en lumière de l’oppression de la pensée dualiste hétéro-patriarcale dans une veine analogue au travail entrepris dès 1982 par Annette Kolodny avec son The Lay of the Land. Cependant, au-delà d’une […]

Margot Lauwers

Sa thèse exclusivement dévolue à l’écoféminisme est intitulée Amazones de la Plume: les manifestations littéraires de l’écoféminisme contemporain. Elle travaille à l’heure actuelle à l’Université de Perpignan où elle enseigne en LEA et en Anglais et où elle collabore étroitement avec Bénédicte Meillon à l’Atelier Écocritique et Écopoétique du CRESEM. Elle co-éditera avec cette dernière deux publications consacrées à l’écopoétique courant 2018 et continue à travailler sur le rôle déterminant de la littérature au sein du mouvement écoféministe en pays anglophones, majoritairement.