Tous les articles par Molinier Pascale

L’implantation dans le domaine des soins de nouveaux intervenants, de type « éthiciens » dont la formation est théorique, pourrait être perçue de l’extérieur, comme un progrès, une garantie morale. Mais ce point de vue résiste mal à l’épreuve des faits. Sur le terrain, les éthiciens et autres formateurs aux « bonnes pratiques » doivent avant tout leur légitimité à une suspicion généralisée vis-à-vis des capacités morales des soignantes peu qualifiées ; une suspicion qu’ils ont largement contribué à entretenir et renforcer ces quinze dernières années, précisément par leur candide combat contre la « maltraitance », un terme imposé par eux et qui vient légitimer leur part de marché dans la gestion des affects.

Ethics and management
The presence of new experts in the field of care, specialized in ethics and with a mostly theoretical training, could be seen superficially as a step forward, a moral warrant. But this view does not resist the test of facts. Ethicists and others trainers in “best practices” owe their legitimacy to a generalized suspicion towards the moral capacities of the care givers; a suspicion which these experts widely contributed to maintain and to strengthen during the last fifteen years, throughs their one-sided fight against “ill-treatment”, a term imposed to legitimize and secure their market share in the management of affects.

L’apparition d’une éthique formulée d’une voix différente (Gilligan), et exprimée la plupart du temps par une voix féminine, pose de façon nouvelle la question du rôle des émotions dans la vie ordinaire. L’expansion des services à la personne donne à la gestion des émotions une dimension économique. Le care enjoint de faire pour les autres […]

Colombie : travaux sur terrains instables

En France, quand on parle des Colombiens, c’est généralement pour énumérer la liste des exactions dont ils sont les victimes : meurtres ciblés de syndicalistes ou de leaders populaires, massacre de populations rurales, déplacements forcés, séquestrations… La dénonciation l’emporte souvent sur l’effort d’analyse, sans parvenir à se défaire d’une vision catastrophiste d’un pays qui semblerait voué […]

Vireros Vigoya Mara

Economiste et anthropologue. Professeure au département d’anthropologie et au Master en Études de Genre de l’Université Nationale de Colombie. Ses recherches portent principalement sur les entrecroisements entre genre, sexualité, race et ethnicité. Dernières publications : Y el amor… como va? avec Liliana Angulo et Pascale Molinier, Bogotà: Alcaldìa Mayor/ Universidad Nacional/ Embajada de Francia, 2009. Raza, etnicidad y sexualidades. Ciudadanía y multiculturalismo en América Latina, Bogota, Universidad Nacional de Colombia, 2008. Coauteur et coéditrice avec Peter Wade et Fernando Urrea. Traductrice de nombreux articles d’Aimé Césaire.

Molinier Pascale

professeure de psychologie sociale à Paris 13 Villetaneuse et codirectrice du GIS Institut du genre. Ses travaux portent principalement sur les articulations entre travail, subjectivité, genre et sexualité. Elle a publié notamment Les enjeux psychiques du travail, chez Payot en 2006, Qu’est-ce que le care ? (avec P. Paperman et S. Laugier) chez Payot en 2009, et Le Travail du care, à La Dispute en 2013.