Tous les articles par Patrick Franjou

Écologie politique en Europe, après un automne prometteur
Les élections en Bavière, dans la Hesse, en Belgique, au Luxembourg ont vu les partis écologistes consolider leurs positions à l’automne 2018. Ils faisaient déjà partie des coalitions gouvernementales en place, et avaient su faire apprécier leur pertinence. Ils ont accepté de faire reconnaître des figures de leaders et n’ont pas pratiqué un égalitarisme qui prive les électeurs de repères. Le succès des Verts est moindre dans les pays où ils sont divisés et ne participent pas aux coalitions gouvernementales. Les élections européennes à la proportionnelle risquent de voir percer les populistes et le succès des Verts d’être empêché par les pays où ils sont faibles. En France, les Verts doivent porter, outre la transition écologique et la justice sociale, l’exigence démocratique et la poursuite de la construction européenne.

Political ecology in Europe, after a promising autumn
The elections in Bavaria, Hesse, Belgium and Luxembourg saw the ecologist parties consolidate their positions in the autumn of 2018. They were already part of the government coalitions in place, and had been able to assess their relevance. They agreed to recognize leaders and did not practice a form of egalitarianism that deprives voters of landmarks. The Greens had less success in countries where they are divided and do not participate in government coalitions. The European proportional elections are likely to see populist breakthroughs and the success of the Greens are likely to be prevented by countries where they are weak. In France, the Greens must carry, in addition to the ecological transition and social justice, democratic demands and the continuation of the European construction.

Patrick Franjou

A accompli l’essentiel de sa carrière dans la fonction publique. Il s’est spécialisé dans le domaine de la dimension européenne et internationale de l’éducation. Il a été notamment l’un des acteurs et des promoteurs de l’espace européen de l’enseignement supérieur et a assisté la Commission Européenne pour la rénovation des universités d ’Europe centrale et orientale. Il a été également directeur des affaires européennes d’un conseil régional. Engagé dans la gauche alternative dans les années 70 et 80, il a rejoint les Verts en 2000. Membre des instances nationales de ce parti, il l’a représenté au Conseil du parti vert européen (PVE). Depuis 2017, il anime le club de l’Olivier qui fédère dans une optique pluraliste des militants de diverses origines, sensibles à l’écologie.