Tous les articles par Perrin Marc

Visages d’Ernesto, novembre 2011
Spinoza in China
–> + –> il annonce –> c’est la dernière fois que nous participons à un exercice volontaire vis-à-vis de la Grèce –> = –> il y a un temps pour tout –> le temps –> du volontarisme est terminé –> + –> un défaut total de la Grèce serait tout à fait gérable pour la banque nationale de Paris Paribas –> + –> il affirme –> la banque se laisse une belle marge de manœuvre pour rémunérer ses actionnaires –> + –> sur le visage d’Ernesto –> est visible le visage de Palden Choetso –> nonne tibétaine –> elle s’immole par le feu.

Ernesto’s Faces,
november 2011
Spinoza in China
–> + –> he announces –> this is the last time we will participate in a voluntary exercize regarding Greece –> = –> there is a time for everything –> time –> volunteering is over –> + –> a total default by Greece would be quite manageable for the national bank of Paris Paribas –> + –> he claims –> the bank is provided with a cozy cushion to pay its investors –> + –> on Ernesto’s face –> one can see the face of Palden Choetso –> Tibetan nun –> she sets herself on fire.

Perrin Marc

Né à Clermont-Ferrand en 1968. Après des études de cinéma à l’université Paris 8, il développe actuellement un travail mêlant écriture & lecture_improvisation, seul ou en collaboration avec d’autres artistes. Publications : Vers en chant neuf – Ce qui secret-La rue blanche-Olibrius, 2008 ; Avoir lieu – Dernier Télégramme, 2010. Est en 2009 à l’origine de la revue Ce qui secret dont il coordonne le projet [www.cequisecret.net]. Travaille actuellement au projet Spinoza in China : http://spinozainchina.wordpress.com. Un livre est à paraître en 2015, aux éditions Dernier Télégramme.