Tous les articles par Poirson Martial

« Se servir d’un Rembrandt comme planche à repasser ! »
Artketing, industrie de prototype et signalétique artistique 
Les affinités électives entre l’art et le marketing – indissociables au sein d’un artketing – constituent désormais l’horizon d’attente d’un capitalisme artiste émergeant à la faveur de la mondialisation et de la mutation aussi bien de la production que des échanges. L’artiste, ainsi mis en demeure de contribuer à la dynamique du capitalisme, voire à sa refondation, peut tout aussi bien adhérer à un tel projet d’habilitation artistique de la production et de la consommation que décider d’en détourner, voire d’en subvertir les processus de légitimation en se constituant lui-même en entreprise : telle est l’ambiguïté de la posture nouvelle de l’artiste-entrepreneur.

“Using a Rembrandt as an Ironing Board”
Artketing, Prototype and Entrepreneurship
“Artketing”−the blending of art with marketing−is the new horizon of an art-capitalism which emerges along with globalization and the mutation of productive processes. The artist−called upon to contribute to the dynamics of Capital, and to its refoundation−can espouse such a project, denounce it, or subvert its premises, along the new ambiguities and ambivalences of entrepreneurial art.

Poirson Martial

Professeur de l’université Paris 8, membre de l’équipe « Scènes du monde » et membre associé de l’UMR LIRE. Spécialiste de socio-économie des arts et de la culture, ses travaux portent sur l’interaction entre littérature, spectacle et économie, envisagés dans la perspective d’une critique littéraire et artistique de l’économie politique. Il a notamment publié Économie du spectacle (PUF, 2013), Spectacle et économie à l’âge classique (Classiques Garnier, 2011), Les Audiences de Thalie (Classiques Garnier, 2013), Politique de la représentation (Champion, 2014).