Tous les articles par Sibertin-Blanc Guillaume

La laïcité répressive
Anthropologie et géopolitique de l’homo laïcus

Cet article interroge les conditions du renversement actuel des principes libéraux et anti-discriminatoires de la laïcité en leur application répressive : un « méta-laïcisme », au sens où l’on a pu parler d’un métaracisme, avec lequel il a partie liée. Plutôt que dans les instrumentalisations tactiques hétéroclites faites du discours de la laïcité – qui sont une dimension du problème plutôt que son explication –, on interroge ce renversement à partir des conditions historico-politiques d’une constitution matérielle laïque, du développement inégal qui marque sa synthèse historique, et des effets résultants de la crise de son hégémonie. L’issue qui s’en dessine n’est pas seulement hypothétique, mais doublement hyperbolique, appelant un surcroît de luttes émancipatrices égalitaires, mais sur fond d’un non moins nécessaire surcroît de libéralisme politique pour accepter de reconnaître dans les cultures de l’Islam les ressources de forces idéologiques ayant droit de cité dans le champ des affrontements idéologico-politiques.

Repressive Laicism
Anthropology and Geopolitics of Homo Laïcus

This text deals with conditions of the present reversal of the liberal and anti-discriminatory principles of laïcité into their repressive application in the French context : a “meta-laicism”, as one speaks of a meta-racism (they are linked together by the way). I ponder such a reversal, not from the heterogeneous tactical instrumentalizations of the laic discourse (which is more an aspect of the problem than an element of its explanation), but from the historico-political conditions of a laic material constitution, from the unequal development which characterizes its historical synthesis, and from the resulting effects of the crisis of its hegemony. The outcome I suggest here is not merely hypothetical, but doubly hyperbolical : it claims an increase of egalitarian and emancipatory struggles, but on the background of an increase of political liberalism until cultures of Islam would be to recognized as resources for ideological forces having a legitimate place in the field of ideological and political confrontations.

Sibertin-Blanc Guillaume

Maître de conférence en philosophie contemporaine à l’Université de Toulouse-Jean Jaurès, et membre de l’Institut Universitaire de France, travaille sur la philosophie française du second XXesiècle et sur la pensée politique contemporaine. Il est l’auteur notamment de Deleuze et l’Anti-Œdipe. La production du désir (Paris, PUF, 2009), et Politique et État chez Deleuze et Guattari. Essai sur le matérialisme historico-machinique (Paris, PUF, 2013).

Boqui-Queni Laëtitia

Auteure du Dernier Malbar (Paris, L’Harmattan, 2014), du recueil de poésie 7 perlées en créole réunionnais et français ainsi que de l’essai Réunionnais, un déni de puissance (à paraître). Elle s’intéresse à la race et au genre chez Frantz Fanon et à la manière dont l’Histoire charrie l’inconscient à la Réunion. Sous la direction de Guillaume Sibertin-Blanc, elle mène ses recherches sur l’exploitation et la domination française actuelle à la Réunion.