Articles

Agencements spatiaux, la séduction du marché

1°- Les nouvelles configurations productives Robert Reich commence son analyse par un constat : la grande entreprise a modifié son organisation du travail, elle extrait sa valeur ajoutée au moyen d’un réseau complexe d’interactions économiques internes et externes, locales ou mondiales. La grande firme n’est plus une « grande » entreprise, mais elle n’est pas […]

Les territoires de la mondialisation

La mondialisation, c’est à dire la stratégie principale utilisée par le capital pour renverser le rapport de force favorable à la classe ouvrière qui avait prévalu durant toute l’ère des trente glorieuses dans l’occident industriel, reste trop souvent l’angle mort de la réflexion critique. Sans doute parce que cette globalisation, spatiale tout autant que sociale, […]

La crise du rapport salarial fordiste : une interprétation

Dans les principaux pays industrialisés, la crise du rapport salarial fordiste ne peut être analysée sans faire référence à certaines des transformations impulsées par la mondialisation de la production. A grands traits, la mondialisation décrit un processus amorcé depuis le début des années 60 et qui se caractérise au premier chef par un mouvement d’« […]

Durée du travail et post-fordisme

Avertissement Cet article est tiré de l’intervention de S. Bologna au colloque « Le travail juste pour un monde juste » organisé en 1995 par la Bourse du travail de Milan. Le texte se fonde pour l’essentiel sur une analyse du cas italien, néanmoins, la rédaction de Futur Antérieur a jugé opportun de l’intégrer dans […]

Le piège de l’exclusion

L’exclusion serait la nouvelle question sociale : celle qui engage le social dans son ensemble, pose le problème de sa cohésion non plus tant en termes d’intégration globale, mais d’insertion ponctuelle, d’insertion des exclus – c’est-à-dire de résorption des processus de désocialisation qui portent, dans nos sociétés, certaines formes d’individualisation à un niveau défini comme […]

Travail et constitution du sens, à propos d’André Gorz

Le travail serait parvenu à un degré si élevé de technicité et de complexité qu’il ne nous appartiendrait plus ou plutôt n’appartiendrait plus à notre monde vécu. A ce point rationalisé et spécialisé qu’il ne serait plus intégrable à nos existences. Il agirait en tant qu’extériorité fonctionnelle qui s’impose à nous, comme ordre de la […]

Le travail : un nouveau débat pour de vieilles alternatives

Au lieu de faire des phrases générales sur le travail et la société, il fallait donc indiquer ici avec précision comment, dans la société capitaliste actuelle, sont finalement crées les conditions matérielles et autres qui habilitent et obligent les travailleurs à briser cette malédiction sociale. (Karl Marx (1875)) Dans le préambule des statuts de l’Internationale […]

Le langage comme moyen de la production marchande

traduit de l’italien par François Rosso et Anne Querrien Il est toujours de bon augure de passer de l’étude théorique des nouveaux modes de production à la vérification sur le terrain, aux interviews de sujets de la mutation, cherchant à mettre à plat les relations qui s’établissent entre celui qui cède sa propre force de […]

La destabilisation du travail

Le travail apparaît aujourd’hui comme une réalité fuyante sur laquelle il est difficile de s’appuyer comme on le faisait auparavant. On ne peut plus le concevoir à l’heure actuelle comme quelque chose de naturel donné aux hommes depuis des temps immémoriaux. Le travail, beaucoup le reconnaissent de nos jours, a une historicité : il se […]