Hors-champ 53.

 Deux avocats s’arment de l’hospitalité du droit d’auteur pour forcer l’hostilité du droit des étrangers. Là où la Préfecture voit en X. un étranger, nous voyons d’abord un auteur, tel est le déplacement introduit par les avocats Sylvia Preuss-Laussinotte et Sébastien Canevet, spécialisés respectivement en droit public des étrangers et en droit civil de la propriété intellectuelle. » Jouant avec les formes de la performance, X. et Y. c/préfet de…, dispositif des artistes Olive Martin et Patrick Bernier, se déploie sous la forme d’une plaidoirie. Emmanuelle Chérel présente une analyse de cette expérience menée aux confins de la justice et de l’art comme champs de discours particuliers. Construite à partir d’une investigation extrêmement précise du «  mal nommé droit » des étrangers mais également du droit d’auteur, la Plaidoirie prolonge la réflexion sur la construction du signe artistique et son implication dans le contexte où il apparaît.

A plea for a jurisprudence
An experiment in intellectual property and migration rights

Emmanuelle Chérel analyzes the experiment conceived by Olive Martin and Patrick Bernier as a defense speech using intellectual property and the status of creator in order to protect foreigners from extradition. This plea articulated within a very specific inquiry about legal technicalities reframes our construction of the artistic sign and its implication in its social context.