Accueil » Les numéros » Multitudes 14, automne 2003 » Mineure 14. L’Argentine, pour l’exemple

Mineure 14. L’Argentine, pour l’exemple

La longue année et demie passée entre les journées insurrectionnelles de décembre 2001 et les élections présidentielles d’avril-mai 2003 en Argentine imposent une lecture «à chaud» de l’actualité du «nouvel antagonisme social». Rupture, destitution et visibilité en ont été les traits fondamentaux. Malgré les interprétations qui voient dans les résultats des élections une confirmation de […]

Au cours des années 90, la société argentine a été traversée par un processus de transformation et de réduction de la politique à quatre lignes de fuite. Les régimes politiques successifs ont poussé jusqu’au bout la subordination de la politique à l’économie ; il y a eu changement du rapport entre péronisme et secteurs populaires […]

- Les piqueteros argentins constituent un mouvement politique d’un type nouveau, qui a réussi à mettre en place, non seulement des actions novatrices de désobéissance et de résistance, mais aussi des pratiques politiques basées sur la démocratie directe, sur l’autogestion et l’autonomie. Il s’agit d’un sujet politique qui, loin d’être unitaire, fait de la lutte […]

Comment représenter les journées des 19 et 20 décembre 2001? Quelle en sont l’origine et le moteur ? Quel sujet a joué le premier rôle ? Quelles sont les clefs qui permettent de reconnaître un mouvement social ainsi que les obstacles qu’il à du franchir? Le travail du mouvement social en Argentine ne montre pas […]