Accueil » Les numéros » Multitudes 2, mai 2000 » Mineure 2. Spinoza

Mineure 2. Spinoza

1. Actualité de Spinoza ? Si le champ philosophique se partage, comme on le dit, entre la phénoménologie et la philosophie analytique, en laissant quelques mètres carrés au néo-kantisme et aux postmodernes, Spinoza est incontestablement de trop. Mettre à l’honneur Spinoza, comme nous le faisons dans ce numéro, est en soi un acte de résistance […]

Nécessité et liberté chez Spinoza : quelques alternatives

I. Je chercherai à montrer ici[[Sans ajouter grand chose à ce que j’ai pu écrire sur Spinoza de 1981 à 1998, textes aujourd’hui regroupés dans A. Negri, Spinoza, Derive Approdi, 1998. Dans « Democrazia et eternità in Spinoza », inclus dans ce volume, j’ai mené une profonde autocritique de la trop rigide périodisation de la […]

A la lecture de Spinoza il devient manifeste que certaines formes temporelles qui passent pour l’expression de la structure de l’existence ou pour les conditions de toute conscience, sont en réalité forgées par l’imagination. La distinction entre la durée et le temps confère alors un nouvel éclairage à l’opposition classique entre un temps physique et […]