Accueil » Les numéros » 26. Multitudes 26. Automne 2006 » Majeure 26. postcolonial et politique de l’histoire

Majeure 26. postcolonial et politique de l’histoire

Notre expérience du monde oscille entre deux pôles, l’unification-globalisation et les turbulences. Les études postcoloniales se tiennent à la jonction, c’est tout leur intérêt. Elles remettent moins en cause la modernité que le schéma européen de la modernité, abstrait dans sa substance, linéaire dans le temps et l’espace (extension du centre aux périphéries). Les meilleures […]

Au nom de l’hybridité et de la « différence culturelle », qu’il oppose à la « diversité culturelle », l’auteur avance une critique du « libéralisme relativiste » au fondement des politiques « multiculturalistes » mises en place en Grande-Bretagne, critique qui montre en quoi ces politiques ont partie liée avec un certain universalisme ethnocentré. […]

Sans rejeter tout à fait la perspective de Bhabha (qui voit dans l’imitation (mimicry) des colonisés et l’ambivalence du discours colonial le lieu d’une faille structurelle du colonialisme, lequel travaillerait ainsi à sa propre subversion), l’auteure refuse de considérer que le repérage de telles failles structurelles suffise à déterminer les sources de la puissance d’agir […]

Dans le monde postcolonial, et plus particulièrement depuis le 11-septembre 2001, une norme libérale occidentale renouvelée ajoute aux droits de l’homme la « démocratie sexuelle » (une conception lisse de la féminité à laquelle tend à s’adjoindre une conception lisse de l’homosexualité). Imbriquée à la norme antiraciste, cette « démocratie sexuelle » tend un piège […]

L’auteur repend la question soulevée au début des années 1990 par Gayatri Spivak dans un article célèbre et difficile : « Les Subalternes peuvent-illes parler ? », qui a alimenté d’interminables discussions dans le champ des études postcoloniales. Il entend montrer que la question est trompeuse, qu’il s’agit moins de savoir dans l’absolu si les […]

Depuis longtemps déjà, nous sommes entrés, dit-on, dans une conjoncture nouvelle caractérisée par la « guerre des mémoires » et les luttes « communautaristes » qu’elle favorise, et dont elle serait aussi l’expression. L’objet de cet article est d’analyser ce qui passe aujourd’hui pour des constats de bon sens lors même que prospèrent, le plus […]

À l’heure où l’on s’interroge sur l’« intégration » des Musulmans, on se surprend à devoir rappeler que la France et l’Islam entretiennent, depuis l’époque moderne sinon le Moyen-Âge, d’étroites relations, faites de conflits autant que de fusions. L’« intégration » n’a pas de sens, les Musulmans sont déjà là. Si nous ne le voyons […]