Accueil » Les numéros » 27. Multitudes 27. Hiver 2007 » Majeure 27. Bioeconomie, biopolitique et biorevenu: questions ouvertes sur le revenu garanti

Majeure 27. Bioeconomie, biopolitique et biorevenu: questions ouvertes sur le revenu garanti

Le processus de dématérialisation du processus productif laisse émerger la puissance d’un capital fixe qui se présente aujourd’hui immédiatement comme « capital vivant », comme travail vivant mobilisé dans un système de production de l’homme par l’homme. Le revenu garanti devient alors, sous la plume de Christian Marazzi, « biorevenu », un revenu pour garantir […]

La question des fondements d’un revenu garanti n’est pas une question d’experts, réservée aux spécialistes du capitalisme historique ou de la crise de l’État-providence. Par delà la caution élégante ou l’habillage théorique qu’elle peut fournir, la philosophie de Spinoza, en tant qu’elle se formule comme projet d’augmentation de la puissance d’agir, permet à la fois […]

Dans l’entretien qui fait suite à son article, Christian Marazzi aborde avec Antonella Corsani la question d’un biorevenu ex-nihilo, c’est-à-dire financé par une création monétaire ex-nihilo. Le revenu garanti, en tant qu’argent, argent ex-nihilo, peut-il ne pas être nécessairement du capital ? Peut-il rester argent comme argent, forme monétaire de la fuite ? Antonella Corsani […]

Dans une perspective critique du discours sur le revenu garanti, je dessine ici les traces d’un parcours me conduisant à en percevoir quelques limites. Le revenu garanti comme problème. Comme objet à questionner. En même temps, en traversant les frontières des disciplines, et notamment dans un au-delà de l’économie politique et de sa critique, je […]

La subjectivation néolibérale, travailliste et conservatrice, qui promeut le risque et le « courage d’entreprendre » produit partout le sentiment d’insécurité et d’abandon, favorise toutes sortes de replis chez ceux qui ne bénéficient pas de protection au préalable. On trouve dans les cours que Michel Foucault a consacrés au néolibéralisme une articulation de la sécurité […]

Comment assurer à tous une continuité du revenu en tenant compte de la grande diversité des situations de précarité ? La discussion porte essentiellement sur trois modèles : le revenu garanti d’un montant équivalent au Smic revendiqué par les associations de chômeurs, la « sécurité sociale professionnelle » de la CGT, la proposition de Nouveau […]

L’hypothèse de capitalisme cognitif et le réexamen de la notion de travail productif ouvrent sur une réforme radicale du mode de répartition des richesses. Le revenu social garanti (RSG) en est la clé de voûte et fait, sans doute pour cette raison, l’objet de vives critiques, en particulier quant à sa faisabilité financière. Or l’articulation […]

Les transformations simultanées dans la nature du travail, la substance et la forme de la valeur aboutissent à une instabilité fondamentale qui fait revenir le capitalisme dans son ensemble à une situation pré-keynésienne. Il y a du travail partout dans la société de la connaissance, mais de moins en moins d’emplois, si nous entendons par […]

Le revenu garanti s’impose à l’ère de l’information, du travail autonome et du développement humain mais aussi pour des raisons écologistes de sortie du salariat productiviste. Cependant, pour assurer effectivement une production alternative, il ne faut pas seulement s’occuper des revenus mais aussi de la production elle-même, des moyens de production comme des moyens monétaires […]