Accueil » Les numéros » 35. Multitudes 35, hiver 2009

35. Multitudes 35, hiver 2009

A chaud 35, hiver 2009

Guantanamo et son double

Nombreux étaient ceux en Europe qui avaient placé leur espoir dans une ère nouvelle avec l’arrivée de Barack Hussein Obama. N’allait-on pas en finir avec l’ère des guerres préventives permanentes et les régimes d’exception devenus le menu ordinaire? Et puisque cette fichue crise des subprimes avait porté un si rude coup à la finance de […]

De Guantanamo à Tarnac : un renversement de l’ordre de droit

La mise en scène de l’arrestation et de l’inculpation des « autonomes de Tarnac » révèle non seulement un bouleversement de l’ordre juridique, mais aussi une mutation de l’ordre symbolique de la société. Les procédures mises en place représentent un des aspects les plus significatifs de la tendance imprimée par la « lutte contre le terrorisme », à savoir qu’un individu est désigné comme terroriste, non pas parce qu’il a commis des actes déterminés, mais simplement parce qu’il est nommé comme tel par le ministère de l Intérieur. Ce qui fait de ces jeunes gens des terroristes, c’est leur mode de vie, le fait qu’ils tentent d’échapper à la machine économique et qu’ils n’adoptent pas un comportement de soumission « proactive » aux procédures de contrôle. Le discours du pouvoir devient le seul référent possible Les faits sont ainsi forclos du champ social et de l’espace du pensable. Ce faisant, cette image nous installe dans une structure psychotique.

The way the nine Tarnac proponents of a self-supporting life were arrested and charged testi- fies not only to a disruption in the order of the law but also to a deeper mutation, in the symbolic order of society. The procedures that were implemented represent one of the most telling aspects in the new trend that has developed with the « war on terror », namely a person is de fined as a terrorist not because he or she committed any specific crime, but because he or she is given that name by the Home of fice. The reason why these young people are called terrorists is the way they live, the fact they try to escape the economic machine and do not proactively submit to control procedures. The discourse of power becomes the one and only possible referent. Facts are kept out of the social field and out of th espace of what is thinkable. As a consequence, this image imprisons us in a psychotic structure.

Une réaction symptomatique

S’il y a bien Guantanamisation de la société française, pourquoi a-t-elle monté en épingle ce groupe-là de neuf jeunes gens, localisés à Tarnac, plutôt que les centaines de milliers d’autres qui tentent aussi de critiquer et de dépasser les mutilations imposées par notre régime de production ? Le message (Vous avez intérêt à vous tenir […]

Majeure 35. Amérique Latine

La revanche des Indiens ?

Les processus qui se déroulent actuellement en Amérique latine sont une expression spéci fi-que de processus ou de tendances qui traversent l’ensemble du « monde globalisé ». Ce monde est une con figuration nouvelle en termes sociologiques, produite par les tendances qui poussent à un changement de « patron » du pouvoir colonial/moderne/ eurocentré depuis la moitié des années 1970, même si certaines de ces tendances centrales avaient commencé à opérer une décennie auparavant. Pour le dire vite, nous sommes plongés dans une crise de transition de la colonialité globale dont on ne peut aujourd’hui prévoir l’issue, mais qui pousse vers une autre con figuration du pouvoir global ou vers une révolution globale.

The processes which are currently unfolding in Latin America are a speci fic expression of the processes or tendencies which are occuring across the entire « globalised world ». This world is a new con figuration in sociological terms, produced by the tendencies which push for a change of « boss » – of colonial/modern/ eurocentric power since the mid 1970s, even if some of these tendencies had been in operation at least a decade beforehand. In short, we are plunged into a crisis of transition from the global colonialism from which today we cannot see an exit, but which moves towards a new con figuration of global power or towards a global revolution.

En Bolivie, une victoire difficile

Les transformations de la structure de classe associée au néolibéralisme en Bolivie pourraient être, paradoxalement, les conditions de possibilité pour l’émergence de propositions plurielles et pluriculturelles. L’épuisement des promesses jamais satisfaites de la modernité eurocentrée, l’altération des hiérarchies traditionnelles aux différents niveaux géographiques (localité, région, État, international) engendrée par les formes dans lesquelles se manifeste la globalisation dans les périphéries, et le retour – volontaire et planifié – à une souveraineté étatique qui n’a jamais été qu’une aspiration créole-urbaine, ont rompu les certitudes traditionnelles : les futurs imaginables, les formes d’organisation classiques, les sujets de changement et leurs identités, les classifications géographiques et raciales.

The transformations undergone by the class structure associated with neoliberalism in Bolivia could be, paradoxically, the conditions for the possibility of an emergence of more plural and pluricultural propositions. The exhaustion of perpetually unsatis fied promises of eurocentric modernity, the alteration of traditional hierarchies at different geographical levels (local, region, state, international) engendered by the forms in which globalisation manifests itself in the peripheries, and the – voluntary and planned – return to a state sovereignty which was never more than a creole-urban aspiration, have broken traditional certainties: imaginable futures, classic forms of organisation, subjects of change and their identities, geographical and racial classi fications.

Mouvements latino-américains

L’opposition entre les piqueteros et le gouvernement a déplacé le terrain de l’affrontement entre capital et travail. Si, par le passé, l’affrontement se jouait sur le salaire, aujourd’hui, la précarisation du travail est telle que la lutte des piqueteros et des sans-emploi est devenue une lutte pour la vie, pour la subsistance. Et c’est pour cela que leurs objectifs sont aussi ceux des travailleurs immatériels : autonomes et indépendants exploités par le capital à travers le réseau de coopération productive qu’ils ont établi entre eux.

The opposition between the piqueteros and the government has shifted the battleground between capital and work. If in the past, confrontation focused on salary, today the growing precariousness of work has transformed the struggle of the piqueteros and the unemployed into a fight for survival. As a result of this, their objectives are the same as those of immaterial workers : autonomous and independent and exploited by capital through the network of productive cooperation which they have established among themselves.

Penser l’Amérique du Sud

Le projet sud-américain ne serait ni intelligible ni possible s’il consistait en de simples changements de route ou prise de conscience des États nationaux. Il faut plutôt l’aborder à partir des crises qui affectent le système politique et les formes étatiques existantes. Nous devons observer la manière dont les luttes et les conquêtes des mouvements sociaux et indigènes ouvrent la possibilité, simultanément, de transformer la composition politique au sein de chaque pays et de précipiter la remise en cause de la composition et du rôle de l’État.

The south american project would be neither intelligible nor possible if it were simply a case of a change of route or of a consciousness of the existing nation states. Rather, it is first necessary to look at it taking as a starting point the crises which are affecting the political system and the existing state forms. We must observe the manner in which the struggles and conquests of social and indigenous movements allow the possibility to transform the political composition at the heart of each country and simultaneously, challenge the existing composition and role of the state.

Le retour du politique ?

Le trait le plus surprenant du conflit récent en Argentine réside, à notre avis, dans un certain déphasage – difficile à penser – entre l’agitation des passions et des raisons qui a accompagné la lutte d’intérêts et de sensibilités et une sensation d’inconsistance politique, la sensation de ne pas parvenir à trouver une adéquation avec la dynamique de convulsion sociale. Cette sensation nous amène à nous interroger sur le « retour du politique » que nous annoncent une série d’analyses et de prises de position relatives à la dynamique de ces derniers mois.

The most surprising aspect of the recent con flict in Argentina resides, in our opinion, in a certain phase difference – which is dif- ficult to consider – between the agitation of passions and reason which accompanied the battle of interests and sensibilities and a feeling of political inconsistency, the feeling of not being able to find an « adequation » with the dynamic of social convulsion. This sensation leads us to ask ourselves questions on the « return of politics » signalled by a series of analyses and positions relative to the dynamic of these last months.

Anthropophagies, racisme et actions affirmatives

L’anticipation du Manifeste anthropophage (1950) d’Oswald de Andrade a consisté à saisir la dynamique brésilienne, à cheval entre l’héritage de la colonisation européenne et sa projection dans l’avenir. Oswald a vu dans le Brésil qui entrait dans la modernité un « pays du futur », non pas du point de vue de la dynamique de construction d’une trajectoire nationale de développement, mais dans la perspective du développement du rapport brésilien (indigène) à l’altérité coloniale. La révolution anthropophagique, au fur et à mesure qu’elle projetait les Indiens dans le monde, se fondait sur une théorie de la multiplicité et non de la « diversité ». L’anti-colonialisme n’était pas un nationalisme et moins encore un isolationnisme, mais une machine de guerre pour prendre à l’Europe des riches « ce qui nous intéressait ».

Oswald de Andrade’s « Cannnibal Manifesto » (1950) was anticipative in its apprehension of the Brazilian dynamic as it emerged from its European colonial heritage projecting itself towards the future. As Brasil entered modernity, what Oswald observed was « a country of the future », not from the perspective of the dynamic of a construction of a national trajectory of development, but from the perspective of the development of the indigenous Brazilian relation to colonial alterity. The anthropophagic revolution, as it projected the Indians into the world, rested on a theory of multiplicity and not of « diversity ». Anti-colonialism was not a form of nationalism, but a war machine which served to take what we wanted in the rich Europe.

Laboratoire Amérique Latine

Le renouveau attendu après l’élection de Barack Obama en Amérique du Nord, ne saurait faire oublier que les premiers vrais craquements de l’ordre néolibéral (1980-2008) sont venus de l’Amérique latine depuis bientôt dix ans. Frémissement au Mexique dès les années 1990, avec le zapatisme qui a compté tellement pour toute la génération Seattle dans la […]

Insert 35.

Ainsi se transforment les multitudes

Toni Negri : de la fin du socialisme à la nouvelle grammaire du politique« Que signifie construire de la démocratie et de la liberté, de l’égalité et de la richesse dans un monde que le capitalisme se croit désormais capable d’asphyxier en réduisant en cendres toute possibilité de résistance( ) ? ». Comment pouvons-nous, dans […]

Hors-champ 35.

Sept négations

Nous publions ici la communication donnée par Juliane Rebentisch à l’occasion d’une conférence internationale intitulée « Aesthetics and Contemporary Art » (13-14 mars 2008), organisée par le Centre for Research in Modern European Philosophy (CRMEP) de l’université Middlesex en collaboration avec le centre de recherche « Aesthetic Experience and the Dissolution of Artistic Limits » […]

Icônes 35. Société Réaliste

Un projet de société

Invité en 2001-2002 à un groupe de travail visant à re-qualifier Bruxelles en tant que « Capitale de l’Europe », le célèbre architecte néerlandais Rem Koolhaas avait vigoureusement attaqué la communication et l’image défaillantes de la Communauté européenne, en les comparant – horreur ! – à la stratégie marketing de McDonald’s. Il avait ensuite proposé […]

Pligatures

La contribution de Société Réaliste au trente-cinquième numéro de la revue Multitudes, dans le cadre de sa section Icônes, est composée de trois objets travaillant à rendre décoratives les informations douteuses. Terres incognitives. Chaîne de fragments, enchevêtrée : on s’y obsède de pliages et de déploiements, de sphéricité et de plan, d’ensembles et de bribes, d’amalgames […]

Mineure 35. Cinéma Queer

Mon sang est précieux

« (…) Nous ne sommes ni des intellectuelles ni des artistes. Nous ne serons ni intellectuelles ni artistes tant que l’art sera si blanc, si décent, si masculin, si décoratif, si inoffensif, si égocentrique et si loin d’une bonne soupe ou d’une merveilleuse rue de pierres. Nous ne sommes pas artistes, nous sommes des agitatrices […]

Descolonizando el cuerpo

« L’art est tout ce qui mobilise et agite. L’art est ce qui nie ce mode de vie et qui dit : faisons ce quelque chose pour le changer. » (1) En Amérique latine, « art-action » est une expression communément admise pour parler de la performance. Depuis les années 1960, cet art de résistance […]

Tongues Untied (extraits)

De frère à frère… De frère à frère… (bis) De frère à frère… De frère à frère… (bis) Le silence j’entends après en avoir serré cinq. « Comment ça va, mon pote ? » « Alors ? » « Ça va, copine ? » Quand je cause à une copine, Je songe à mes dernières […]

Art/Cinéma/Queer Cartographie d’un art politique contemporain

Depuis presque vingt ans déjà, un art militant, politique et contre-culturel sévit et retrouve quelques galons de l’insolence révolutionnaire défaite par le backlash des années 1980. L’art post-gay débarque, la multitude queer prend les armes, le cinéma s’insurge. Tributaires du déni accordé d’ordinaire aux cinémas et arts politiques quant à leur potentiel d’invention formelle et […]

Ruins Entretien avec Raphaël Vincent

« Tous les écrans avaient été détruits. Je me souviens que l’on cherchait les images partout. Je crois que nous errions. Il y avait de la poussière et des débris. Je pense que se souvenir était au centre de la question. Les bandes s’étaient évanouies, les écrans avaient implosé. On pouvait sentir cette étrange fumée, […]

Cinéma Queer

Créée en 2005, le peuple qui manque est une structure de programmation et de distribution de films et de vidéos, qui œuvre entre cinéma politique et art contemporain. Elle a organisé de nombreux évènements, tels le Festival de cinéma queer – dont la seconde édition s’est déroulée à Paris, en mars 2007, au cinéma l’Entrepôt […]

Liens 35.

La souveraineté numérique

« Internet est le produit (…) d’une conjonction surprenante entre des institutions financées sur fonds publics – à l’origine, la recherche militaire ARPANet – et l’activité autonome de hackers, de passionnés de technologie et autres dissidents informatiques( ). » C’est cette histoire que nous allons explorer et raconter, en exposant les relations entrecroisées qui permettent […]

Politique expérimentale

Une tempête sous un CRA

Fin juin, pendant que j’écris cet article, la situation déjà tendue depuis plusieurs mois dans les centres de rétention, et notamment ceux de Vincennes 1 et 2, se dégrade plus encore. Suite au décès le 21 juin d’un retenu tunisien, des affrontements opposent les retenus et les forces de l’ordre, puis celles-ci et les soutiens […]

Multitudes 35 : Winter 2009

Multitudes : Winter

Jean-Claude Paye De Guantanamo à Tarnac : un renversement de l’ordre de droit The way the nine Tarnac proponents of a self-supporting life were arrested and charged testifies not only to a disruption in the order of the law but also to a deeper mutation, in the symbolic order of society. The procedures that were implemented […]

Jean-Claude Paye De Guantanamo à Tarnac : un renversement de l’ordre de droit The way the nine Tarnac proponents of a self-supporting life were arrested and charged testifies not only to a disruption in the order of the law but also to a deeper mutation, in the symbolic order of society. The procedures that were implemented […]