Accueil » Les numéros » 39. Multitudes 39, hiver 2009

39. Multitudes 39, hiver 2009

Majeure 39. Universités : Multiversitudes

Les universités peinent de ne plus rimer avec l’universel : leurs fonctions et leurs statuts se pluralisent et se diffusent, pour le meilleur comme pour le pire. Cette majeure réunit dix contributions qui débordent la « crise » française en prenant la mesure commune (mondiale) de cette pluralité, afin de comprendre les tensions qui agitent les milieux universitaires comme résultant d’un ensemble de transformations caractéristiques de la phase cognitive du capitalisme. Elles cherchent du côté des résistances aux réformes de quoi faire apparaître les dynamiques profondes qui transforment « l’université universelle » d’hier en myriades d’universités diffuses et multiverselles. »»»»»

Universités sous perfusion ou diffusion multiversitaire ?

Les universités sont moins en état de « crise » qu’en phases multiples de fusions : perfusion, surfusion, confusion, diffusion. En France, ainsi que dans de nombreux pays européens (voire plus récemment en Californie), elles n’apparaissent exsangues, sous perfusion, que parce que des politiques de démagogie fiscale, de bradage des biens publics et de bridages des nouveaux espaces […]

L’émergence du cognitariat face aux réformes universitaires en France

Les tendances globales du capitalisme après la reconversion industrielle des années 80 ont porté l’information et la connaissance au centre des rapports de production de la nouvelle économie. Les activités cognitives, immatérielles et relationnelles gagnent de l’importance dans la production de la valeur marchande[1]. En Europe, cette conception économiste s’est concrétisée lors de la déclaration […]

Structure et silence du cognitariat

Beaucoup de gens pensent que, parce que les leaders politiques et les chefs d’entreprise s’accordent à dire que nous vivons dans une « économie de la connaissance », ces leaders doivent être naturellement amenés à promouvoir une croissance de la production de connaissances et des universités qui accomplissent la majorité des tâches de recherche. En […]

Politique transnationale et institutions traductrices

Les vieilles institutions sont en ruines – des banques centrales aux partis politiques, des musées aux journaux, des chaînes de télévision hertziennes à l’école. Elles ne peuvent plus supporter le défilé incessant des périodes de crise, ni adapter l’emprise de leurs réseaux à leurs limites intérieures. La plupart tentent difficilement de sortir de l’impasse. Il ne […]

Des rives précaires de la recherche

Si on admet que les récentes réformes de l’université déploient leurs significations à travers l’acronyme LRU – Liberté de gérer la pénurie matérielle et humaine ; Responsabilité comptable selon les principes de la gestion managériale condamnant la recherche à l’université dès lors que la valeur marchande de presque toute recherche socialement utile n’est qu’une fraction de la […]

La traduction comme méthode

l’université néolibérale, lieu d’élaboration d’un nouveau putonghua (langue commune) En Asie de l’Est et dans ses environs[1], la restructuration néolibérale de l’Université s’est trouvée associée à l’institutionnalisation de l’anglais en tant que langue officielle des savoirs innovants et moyen de réalisation de la segmentation sociale[2]. À l’évidence, les aspects linguistiques de la privatisation ont soumis les […]

Pirojki à la bolognaise

Le miroir russe de l’université européenne L’université russe (puis soviétique, puis de nouveau russe) est un emprunt culturel relativement récent et parfaitement européen. Toutefois, son origine tardive, une cohabitation quelque peu pénible avec un régime autocratique tsariste, puis communiste, le rideau de fer ainsi que la guerre froide ont contribué, avec d’autres circonstances historiques, à creuser un […]

L’éducation supérieure dans la Russie post-soviétique

Observations de l’intérieur Le paradoxe essentiel de toute éducation consiste dans la tension entre le moment autonome de pensée qui rend l’enseignement – inévitablement – autoritaire et non-démocratique, et le moment de dialogue et de la pensée libre d’un étudiant, qui exige que l’université soit un lieu ouvert et ultra-démocratique. Cette tension a toujours existé, mais elle […]

Acrobaties face au désastre

Une houle d’espoir dans l’université italienne moribonde En Italie au début de l’année scolaire 2008/09 a commencé un ample mouvement social qui est descendu dans les rues et a commencé à bloquer facs et écoles. Un mouvement fort, large et déterminé, après plusieurs années de tranquillité relative sur le front des mobilisations dans l’éducation et la […]

Pour une heureuse Réforme des Universités

Signataires anonymes Vers la fin mai 2244, des archéologues Zaziris trouveront un document datant apparemment du début du XXIe siècle, dans lequel des signataires anonymes, venus des quatre coins de la planète, évoquent une « réforme radicale » des universités, dont il sera difficile de savoir, après coup, s’ils se déclarent (sincèrement) en sa faveur […]

Bibliographie et sitographie séléctives

Asamblea por una Universidad Critica, Movimientos estudiantiles, resistir, imaginar, crear en la universidad, Donostia-San Sebastian, Editorial Gakoa (www.universidadcritica.org) Frank Beau, « L’intermittent de la recherche, un chercheur d’emploi qui n’existe pas » http://multitudes.samizdat.net/L-intermittent-de-la-recherche-un Vincent Bonnet et al., Petit bréviaire des universités en mouvement, http://www.mediapart.fr/club/blog/Vincent+Bonnet Christophe Charle et Charles Soulié (sous la dir. de), Les ravages […]

Mineure 39. L'espace public oppositionnel

L’espace public oppositionnel

Le mot d’espace public oppositionnel vient d’émerger sur la toile francophone, avec environ trente mille liens signalés par les moteurs de recherche habituels, qui mènent à des articles parus dans des quotidiens français ou suisses, à des maquettes de Master, des émissions de radio et des sites de débat politiques. Qu’est-ce donc ?  Il s’agit […]

L’expérience, le concept, l’imprévu

La sociologie de l’École de Francfort Alexander Neumann La Théorie critique est à nouveau portée par des vents ascendants, comme à chaque période de crise historique, lorsque les certitudes pontifiantes d’hier cèdent le pas à une troublante quête de sens. Une alliance historique faite de staliniens, de conservateurs et de marchands avait longtemps réussi à occulter, en France, […]

L’espace public oppositionnel aujourd’hui

Je vais vous parler de l’espace public oppositionnel, dont l’une des formes se présente sous nos yeux, ici et maintenant, en plein dans le sujet. Pour être clair dès le début, nous sommes pris, depuis six mois, dans la crise la plus grave et la plus durable de la forme contemporaine du capitalisme. Ce qui […]

Oskar et les argonautes

Amphibolie de l’échange, hyperfétichisme et résistance ordinaire L’empire de la ruse Le titre à la manière de Erich Kästner (Erich und die Detektive) que nous avons donné à cette note en marge de l’œuvre d’Oskar Negt est tout d’abord un hommage à l’étonnante fraîcheur de ce penseur critique, une fraîcheur « engagée », libre de toute compromission, […]

La plèbe entre dans la surface de jeu

Encore une fois, nous traversons une crise économique et politique à l’échelle du monde. Comme celle de 1929, cette crise peut être comprise comme l’expression d’un effondrement de ce qui faisait la norme organisatrice du social et dans le même temps elle est aussi une situation où se durcissent les dynamiques d’exclusion et d’oppression des […]

Affleurements de la subjectivité rebelle

Le concept d’espace public a été utilisé dans les années 1970-80 dans le cadre de la politique dite de la ville, c’est à dire des recherches et actions politiques locales visant à réintégrer dans la société des quartiers marginalisés jugés trop violents. Les chercheurs et responsables de ces actions ont essayé de mettre ensemble des […]

Icônes 39

Se méfier de l’eau qui dort

La pratique artistique d’Anne-Valérie Gasc pourrait être présentée rapidement comme le paradoxal point de rencontre entre l’intarissable désir de faire et l’insurmontable plaisir de détruire. Son art est le lieu controversé du travail et de sa négation. Elle élabore depuis de longues années un projet ouvert qui la conduit à penser le geste de destruction […]

La Fuite

A Chaud 39, hiver 2009

Eloge de la grippe A

Début janvier 2010. Grippe A : après avoir acheté 94 millions de doses de vaccins, l’État français cherche à les écouler, auprès de nos compatriotes bien sûr, et puis désormais au Qatar, en Egypte, et peut-être bientôt au Mexique et en Europe de l’Est… Mieux : le gouvernement vient d’annoncer qu’il résiliait les commandes de […]

Taxe carbone ou taxe pollen ?

Pour une taxation de tous les flux financiers et monétaires Ainsi c’est décidé : la France fera de la taxe carbone. Ne peuvent que s’en réjouir ceux qui, comme moi ou Jérôme Gleizes[1], se sont opposés fortement aux écologistes partisans du marché des droits de polluer (Laurence Tubiana ou Alain Lipietz) en prédisant que ce quasi-marché cumulait […]

Le téléchargement au coeur d’une révolution copernicienne

Le téléchargement gratuit de biens culturels a occupé le devant de la scène parlementaire, et constitutionnelle, tout au long de l’année 2009 avec la loi Hadopi ou loi « Création et Internet » ou loi « favorisant la diffusion et la protection de la création sur Internet ». Un succès qui invite à la réflexion […]

Le loup-garou sous la burqa

« Je vous le dis : il faut porter encore en soi un chaos pour pouvoir mettre au monde une étoile qui danse. Je vous le dis : vous portez encore en vous un chaos. Malheur ! Les temps sont proches où l’homme ne mettra plus d’étoile au monde. Malheur ! Les temps sont proches du plus […]

Hors-champ 39.

Agencements versus totalités

Manuel DeLanda, philosophe américain d’origine mexicaine, enseigne à l’Université Columbia de New York et à l’European Graduate School en Suisse. Il a déjà publié War in the Age of Intelligent Machines (1991), A Thousand Years of Nonlinear History (1997), Intensive Science and Virtual Philosophy (2002). Au cours de son dernier livre, A New Philosophy of […]

Manuel DeLanda, philosophe américain d’origine mexicaine, enseigne à l’Université Columbia de New York et à l’European Graduate School en Suisse. Il a déjà publié War in the Age of Intelligent Machines (1991), A Thousand Years of Nonlinear History (1997), Intensive Science and Virtual Philosophy (2002). Au cours de son dernier livre, A New Philosophy of […]