Accueil » Les numéros » Multitudes 4, mars 2001 » Mineure 4. Foucault chez les patrons

Mineure 4. Foucault chez les patrons

Il existe un lien étroit entre la manière nouvelle de penser le chômage et sa gestion et la loi Aubry II sur la réduction et l’aménagement du temps de travail. Ces deux dispositifs agissent de manière complémentaire dans la restructuration du marché du travail et la normalisation juridique et sociale du nouveau salariat. Ils induisent […]

Entretien (extraits) réalisé par Antonella Corsani et Maurizio LazzaratoAntonella Corsani – Dans quelle mesure le projet de « refondation sociale » constitue-t-il un tournant dans l’histoire sociale de la France ? Tiennot Grumbach – Dans ce pays il faut partir de la quasi inexistence d’un droit contractuel collectif efficace entre 1789 et 1950. Ne pas […]

Peut-on définir la « refondation sociale » du Medef comme un projet bio-politique dans le sens foucaldien du terme ? Y a-t-il un transfert de souveraineté de l’État à l’entreprise, de ses fonctions biopolitiques ? Sommes nous confrontés à une sorte de privatisation de la biopolitique ? La refondation sociale annonce une volonté de « […]

Quand le philosophe François Ewald, colégataire de l’oeuvre de Foucault, et son compère Denis Kessler, numéro deux du Patronat, vilipendent en coeur la « démoralisation » contemporaine c’est pour faire l’éloge de l’« économie politique du risque » et du contrat social qui « trouve sa vérité dans l’assurance ». Dans le détournement de la […]

Entretien réalisé par Maurizio LazzaratoAvec le Pare (Plan d’aide au retour à l’emploi) il s’agit de régler le marché du travail par le biais de restrictions dans l’accès au salaire socialisé, de prévenir et de circonvenir ainsi une mobilité qui est toujours un objet de conflit. Un dispositif qui s’inscrit parfaitement dans la volonté du […]