Accueil » Les numéros » 44. Multitudes 44, printemps 2011 » Majeure 44. Drogues : Loi, Réduction des risques

Majeure 44. Drogues : Loi, Réduction des risques

La déclaration de Vienne

(18 Juillet 2010)Rédigée par une équipe de chercheurs internationaux dirigée par le Canadien Evan Wood, cette déclaration met en avant le fait que la criminalisation des utilisateurs de drogues illicites alimente l’épidémie de VIH et qu’elle a eu des retombées négatives sur la santé et la société. Cette déclaration met gouvernements et Nations Unies au défi de réorienter complètement leurs politiques en matière de drogues.

The Vienna Declaration (July 18, 2010)

Written by a team of international researchers, directed by the Canadian Evan Wood, this statement show the fact that: the criminalization of illicit-drug users develop the HIV and also had a negative impact on Health and Society. This text poses the challenge for the Governments and the United Nations to completely change their drugs-policies.

Drogues : prohibition, décriminalisation et Réduction des risques

31 décembre 1970 à l’instigation de Raymond Marcellin ministre de l’intérieur le gouvernement Pompidou (J. Chaban-Delmas premier ministre) promulgue la loi qui régule depuis l’usage de substances toxiques et criminalisera les utilisateurs de drogues. 18 Juillet 2010, point d’orgue de la Conférence de Vienne sur le SIDA, des chercheurs déclarent publiquement : « La criminalisation des […]

Le cas du Portugal

Un ancien député portugais qui s’était beaucoup investi dans la lutte pour le changement de législation au Portugal, livre les clés de la réussite du « cas portugais » : une situation de départ insoutenable, un discours très sélectif, une conjoncture politique propice, et un lobby très efficace qui permirent de
mettre en place une loi bonne et praticable. Aujourd’hui toutes les institutions en place travaillent de conserve : Commissions pour la Dissuasion de la
Toxicodépendance, tribunaux, hôpitaux et autres établissements de traitement du réseau public ou privé conventionné, institutions pour le contrôle et minimisation des risques et des dommages, institutions pour
la prévention et la réinsertion, etc. et sont garantes de la réussite de cette expérience.

The Portuguese Situation : Drugs and Drugdependence

An old Portuguese deputy who had invested in the fight for the modification of legislation in Portugal, explain the reason to the success of the “Portuguese case”. Today all the institutions in place are working together: Commissions
for the Deterrence of drug addiction, courts, hospitals and other institutions for the treatment in public or private institution with agreement, institutions
for the controle and minimizing risks and damages, institutions for prevention and rehabilitation, etc.. and are guarantors of the success of this experiment.

L’univers des drogues, une réalité simple et complexe

Cet article s’ouvre sur deux conseils, l’emploi d’une boussole ou l’usage d’une grille de lecture et ensuite, garder le cap sur trois horizons : le produit, le contexte et la personne. Ainsi, nous l’espérons, vous découvrirez des facettes inconnues ou des prismes de lecture nouveaux pour un voyage riche en rebonds : au-delà du monde ordonné des drogues, dans son rapport aux drogues, l’humanité offre à nouveau sa diversité, ses errements et ses avancées riches en rebonds. Bon voyage…

The World of Drugs, a simple and complex Reality

This article is starting with two guidances. Use a compass and then stay focused on three horizons: the product, the context and the person. Thus, we hope you will discover unknown facets or prisms of new reading for a travel rich of rebounds: beyond the ordered world of drugs, the Humanity is again offering its diversity, mistakes and advanced.

La constitution d’une norme antidrogue internationale

Cet article montre comment depuis le début du siècle, les États ont élaboré un corpus de recommandations constituant une véritable norme en matière de drogues. Ils les ont inscrites dans leur législation nationale et en délèguent au système onusien le contrôle de l’application au niveau mondial. Les conséquences de l’application de cette norme anti-drogue, qui s’appuie sur un mélange de morale (le « fléau » des drogues), d’hygiénisme (les effets délétères des usages abusifs de drogues) et d’intérêts économiques (les profits de l’industrie pharmaceutique) en France et à l’étranger, sont désastreuses sur les populations.

History of the Constitution of an International and French antidrug Standard

This write shows how, since the beginning of the century, the States have established a set of recommendations to create a standard concerning the Drugs. They have included them in their national legislation and delegate to the system of control of the UN a global application. The consequences of applying this standard anti-drug, based on a blend of Morality (the “scourge” of drugs), Health (harmful effects of misuse of drugs) and economic interests (profits of the pharmaceutical industry) in France and abroad, they are devastating all the populations in the World.

Réduction des risques et épanouissement de la personne

Qu’est ce qu’une politique de Réduction des risques efficace ? Elle vise à rétablir la dignité de l’usager et permettre l’épanouissement de la personne, le sujet devenant acteur de son propre rétablissement, qu’il s’agisse de soins psychiatriques, de prise en charge des addictions ou de l’insertion dans le tissu social. Cette approche, fondement de la politique de Réduction des risques efficiente tout à la fois en termes de santé et de délinquance liées
aux usagers de drogues, a aussi un impact sur les pratiques en psychiatrie et sur les actions dans le champ de la précarité. La Réduction des risques devient
laboratoire de pratiques nouvelles accompagnant l’usager pour lui permettre d’avancer vers une reconstruction de son autonomie.

Reduction of Risks. An Approach that aims the Development of the Person

What is an effective risk reduction policy? It aims to restore the dignity of the user and allow the development of the person, the subject becoming an actor of his own recovery, concerning Psychiatric treatment, the care of addictions or the insertion in the society. This approach has also an impact on Psychiatry practice and on vulnerability. The Reduction of Risks becomes a laboratory for new practices accompanying the user to move towards a reconstruction of his autonomy.

Réduction des risques et transformation sociale

Une interview de Patrick BeauveriePatrick Beauverie, membre avec Anne Coppel de l’équipe de la clinique Libertés à Bagneux, retrace l’histoire de la Réduction des risques au travers de son expérience de Médecins du Monde et ouvre des perspectives : il constate l’importance de la prise en considération des mutations sociales dans l’émergence d’une pratique à risque chez les personnes les plus vulnérables, compte tenu de leur trajectoire et de leur place dans la société. En résumé pour lui et les équipes de Médecins du Monde, il s’agit de témoigner et de respecter l’identité des personnes et afficher les valeurs de l’association, malgré un environnement politique hostile. Résister, faire preuve de pédagogie et remettre au centre du débat le sujet plus que l’objet, c’est-à-dire l’homme plus que la drogue.

Reduction of Risks. Health and humanitarian Contribution to the social change

Patrick Beauverie, member, with Anne Coppel, of the team’s clinic Liberté in Bagneux, tells the history of Reduction of Risks through the experience of Medecins du Monde and gives perspectives: he notes the importance of taking in consideration the social transformations in the emergence of a risky practice among the people most vulnerable, in relasionship with their trajectories and their place in the society. In summary, for him and Médecins du Monde, he wants to testify and respect the identity of people and support
the values of the association, in a hostile political environment.

Drogues et médicalisation

Anne Coppel, présidente d’honneur de l’AFR, nous incite à une grande prudence dans notre approche du champ des drogues, dans un champ où s’affrontent parfois expertise médicale et demande sociale. Ne pas céder à la mode. Certes l’addictologie l’a emporté, au nom de la science après que ceux qui, hier, assimilaient les neurosciences à une idéologie totalitaire aient été réduits au silence. Mais attention au danger représenté par la domination d’un seul type d’expertise. La santé publique n’est pas qu’une affaire médicale, elle concerne tout autant le citoyen ordinaire, fût-il consommateur
de drogues.

Between Expertise and social Request. Drugs and Medicalization

Anne Coppel, honorary president of AFR, encourages us to be very careful in our approach of the drugs aerea, a place where medical expertise and social request sometimes clash. While the addiction won out in the name of science. But look out of the danger that represent the dominance of one type of expertise. Public Health is not just a medical matter, it is the problem of all, even a drug user.

Le bus méthadone de Gaïa

Propos recueillis auprès d’Anne-Lise Dehée, conductrice et accueillante sur le bus méthadone, par Anne Querrien.
Une maraude dans le bus méthadone de l’association Gaïa qui accueille et accompagne les usagers dans leur réinsertion sociale. Une constante derrière tous ces témoignages et ces analyses : remettre l’usager, la personne, au centre du débat.

The Methadone Bus of the Association Gaïa. Going in Paris, between
Gare de l’Est to Porte de la Chapelle and the Cours de Vincennes.

This is an interview of Anne-Lise Dehée, conductive and welcoming the methadone bus, make by Anne Querrien. The methadone bus of Gaïa hosts and supports users in their social reintegration. A constant behind all these
testimonies and analysis: putting the user, the person at the center of the debate.

En Russie : obsession de la « guerre aux drogues » et catastrophes sanitaires

Malgré une croissance effrénée de l’épidémie de SIDA en Russie, l’accès aux traitements y est aujourd’hui moins bon que dans les pays d’Afrique subsaharienne et le gouvernement russe s’oppose toujours formellement à la Réduction des risques. La prescription des traitements de substitution est toujours formellement interdite. Les pressions policières sur les usagers de drogues s’expriment de multiples façons : elles contribuent à accroître leur marginalisation et à nuire à leur santé. La « lutte contre la drogue » contribue à créer un contexte favorable à l’oppression systématique des personnes qui consomment les produits incriminés.

When the Obsession with “War on Drugs” causes of Health Disasters. The Example of Russia

Despite an explosive expansion of the AIDS in Russia, the access of treatments is now worse than in sub-Saharan Africa. The Russian government still opposes to the Reduction of Risks and the prescription of substitution treatment is still prohibited. The action of the repression on drug users is taking multiple ways: it contributes to their marginalization and harm their health. The “Fight against Drugs” contributes to creating an environment where there is a systematic oppression of people who use drugs.