Accueil » Les numéros » 44. Multitudes 44, printemps 2011 » Mineure 44. Hybrid’actions

Mineure 44. Hybrid’actions

Pégasus s’envole du musée

Regards sur des pratiques hybrides L’objet de cette mineure, formes hybrides des pratiques artistiques, n’est pas simple, car le propre de l’hybride est d’échapper aux classifications, de surgir dans ces zones d’ombre, de trouble, de flou et ainsi de bouleverser l’ordre du monde tel qu’il est imparti. L’objet de cette mineure ne se laisse donc […]

L’art hybride n’est pas un art total, c’est un art mineur. Sa vigueur consiste dans le contraste entre les ressources hétérogènes qu’il met en symbiose. Hybride par excellence, la bande dessinée trouve dans le thème des mutants un emblème de sa propre forme. Par sa structure rythmique, elle donne une image de l’adolescence dans son polymorphisme. Chef d’œuvre de l’art mineur, Black Hole de Charles Burns illustre cette adéquation entre forme et contenu. La « peste des ados » est un modèle du devenir dans son ambiguïté à l’égard du pouvoir.

The Teen Plague

Hybrid art is not a total art, it is a minor art. Its vigor consists in the contrast between the heterogeneous resources it puts in symbiosis. As a typical example of hybrid art, the comic strip finds in the theme of mutants an emblem of its own form. Through its rhythmical structure, it gives an image of teen-age in its polymorphism. As a masterpiece of minor art, Black Hole by Charles Burns illustrates this adequacy between form and content. The “Teen Plague” is a model of becoming in its ambiguity towards power.

En cinquante ans, l’utopie cyborg est devenue une vérité paradoxale de notre planète connectée : de la création du concept à des fins d’exploration spatiale en 1960 à sa concrétisation à l’ère de l’Internet omniprésent en passant par
le manifeste cyberféministe de Donna Haraway en 1985. Son idéal d’hybridation de l’homme et de la machine, de nos mondes intérieurs et extérieurs n’est plus une figure purement spéculative. Il s’agit désormais d’une fiction en actes, se réalisant à des années lumières de la surface chromée des Robocop et autres Terminator de notre imaginaire collectif.

We are all Cyborgs!

In fifty years, the cyborg utopia became a paradoxical truth of our planet connected: creating the concept for space exploration in 1960 to its realization in the age of ubiquitous Internet via the manifest cyberfeminist of Donna Haraway in 1985. Her ideal hybridization of man and machine, our different worlds is no more a speculative figure. It is now and very longer from the chrome surface of Robocop and others Terminator of our collective imagination.

L’image blindée

Dans les médias contemporains, des signes photographiques et pictographiques sont mélangés et nivelés par la retouche digitale. Cette hybridation produit des images qui semblent exhiber intentionnellement un degré d’artificialité. Le présent essai prétend discuter de quelle façon la reterritorialisation des statuts traditionnels de la photographie et de la peinture dans la culture du pixel peut, aussi, nous informer sur nos représentations de l’hybride humain/synthétique.

The blinded Image

In contemporary media, photographic and pictographic signs are mixed and leveled by the digital retouching. This hybridization produces images that seem to intentionally produce a degree of artificiality. This essay intends to discuss how the incorporation of reterritorialization of traditional photography and painting in the culture of the pixel can also inform us about our performances of the hybrid human / synthetic.

Cet article propose une analyse du dispositif global de l’image qui peut constituer à la fois une totalité prédatrice et un espace ouvert à la puissance d’invention. Bien au-delà des théories formalistes du modernisme qui revendiquaient une autonomie de l’art, il est possible aujourd’hui de penser les hybridations arts & médias comme un terrain possible de luttes pour transformer les ambiguïtés du dispositif en potentialités émancipatrices avec une plus grande collaboration dans la création d’images – ou wik’images.

The global dispositif of the picture

This article offers an analysis of the global « dispositif » of the image that can be either a predator or a total open space to the power of invention. Beyond the formalist theories of modernism which claimed autonomy of art, it is now possible to think hybridizations arts & media as a possible site of struggle to transform the ambiguities of the « dispositif » into emancipatory potential for greater collaboration in image creation – or wik’images.

Serralongue Undercover!

À la fin des années 1990, Bruno Serralongue a réalisé deux séries assez singulières au regard du reste de son œuvre, en s’immergeant dans les rédactions de deux journaux quotidiens. Ces séries, sur lesquelles nous nous sommes entretenus, sont issues d’une démarche qui renverse les codes habituels de l’artiste. Car, en prenant intentionnellement la place du journaliste, Serralongue questionne les frontières de la représentation du réel. Faisant de sa dernière exposition, Feu de camp, un « moment de direct », le photographe cherche à renouveler la pratique en opérant un subtil glissement de l’art à l’événement.

Serralongue UNDERCOVER!

In the late 1990s, Bruno Serralongue realized two series quite unique in relation to the rest of his work, immersing herself in the newsrooms of two newspapers. This series, on which we spoke, are the result of a process that reverses the usual codes of the artist. Because, intentionally taking the place of the journalist, Serralongue questions the boundaries of the representation of reality. Making his last exhibition, Campfire, a « time line », the photographer seeks torenew the practice by making a subtle shift from art to the event.

L’art contemporain se rend indiscernable de la vie par une relation de réciprocité où le réel et le fictif se brouillent dans une hybridation mutuelle. Cette hybridation de l’art avec le non-art vient se conjuguer au phénomène de l’interdisciplinarité, où les pratiques acquièrent une force nouvelle et demandent une nouvelle conceptualisation. En partant des études accomplies par Arthur Danto, cet article essaie de redéfinir les notions d’œuvre d’art et de valeur esthétique à la lumière des pratiques corporelles.

Escape from Real

When reality and fiction become blurred and enter into the composition of a strange hybrid, at that moment, contemporary art and life become indiscernible. The formation of such hybrids is often associated with a phenomenon of interdisciplinarity whereby artistic practises gain new force and require a reconceptualisation. Starting from Arthur Danto’s theory, this article attempts to redefine the notions of work of art and aesthetic value from the point of view of body practices.

Hybris, critique et sauvetage

Cet article cherche à poser tout à la fois la question de l’hybridation historique, de la subjectivité trouée et du travail de saisissement de la violence par les pratiques artistiques. Dans ce dessein, deux films, Prvi Deo, de Florence Lazar (co-réalisé avec Raphaël Grisey) et Notre Nazi, de Robert Kramer, sont analysés pour signaler les enjeux (critique et sauvetage) de faire des images en entrelaçant éthique et esthétique.

Hybris, Critic and Rescue

This article wants to raise at once the question of hybridization historical subjectivity “trouée” and artistic practices. In that way, two films, Prvi Deo of Florence Lazar (co-directed with Raphael Grisey) and Notre Nazi of Robert Kramer, are analyzed to indicate the issues (critic and rescue) to make images intervaling ethics and aesthetics.