Rencontre : « économie, affects et politiques ».
Un dialogue inédit autour des affects dans l’économie et la politique avec Frédéric Lordon et Brian Massumi, deux grands penseurs contemporains dont la notoriété dépasse les frontières de chaque côté de l’Atlantique.

Frédéric Lordon et Brian Massumi proposent tous les deux une pensée radicalement critique de l’économie orthodoxe à partir de la notion d’affect. L’un s’appuie sur Spinoza (par exemple dans La Société des affects et dans Les affects de la politique), l’autre sur Deleuze et Guattari (par exemple dans L’économie contre elle-même). Si leurs prémisses critiques semblent converger, leurs approches, leurs conclusions et leurs propositions politiques nous emmènent dans des directions assez différentes entre elles. Leurs rapports à l’État-nation comme leurs analyses des dérivations financières sont en contraste particulièrement marqué. Chacun d’eux peut incarner un devenir possible des nouvelles pensées d’une gauche radicale : la question sera de savoir si ces devenirs sont compossibles, contradictoires ou complémentaires.

Graff-CampusBLockedToutEstANous

Cette soirée mettra pour la première fois en dialogue ces deux grands penseurs contemporains, dont la notoriété est grande mais encore fortement clivée par l’Océan Atlantique.  Yves Citton introduira et animera leur débat. Quentin Badaire sera leur premier répondant, avant d’ouvrir la parole aux questions de la salle.

Cette rencontre s’inscrit dans les activités de la revue Multitudes (http://www.multitudes.net/) et de l’EUR ArTeC (http://eur-artec.fr/presentation/).

Graffiti-LaboDeRevolte

Bios :

 

Frédéric Lordon est philosophe et économiste, directeur de recherche au CNRS, auteur de nombreux articles et du blog La Pompe à phynance (https://blog.mondediplo.net/-La-pompe-a-phynance-). Il est notamment l’auteur de Jusqu’à quand ? Pour en finir avec les crises financières, Raisons d’agir, 2008 ; Capitalisme, désir et servitude. Marx et Spinoza, La Fabrique, 2010 ; D’un retournement l’autre, Seuil, 2011 ; La société des affects, Seuil, 2013 ; Imperium. Structures et affects des corps politiques, La Fabrique, 2015 ; Les affects de la politique, Seuil, 2016.

 

Après avoir été professeur à l’Université de Montréal, Brian Massumi est désormais un chercheur autonome consacrant son temps à l’écriture et aux projets de  l’Institut des Trois Écologies, qui succédera au SenseLab. Traducteur de Mille Plateaux de Deleuze et Guattari en anglais, il a joué un rôle central dans la diffusion de leur pensée avec son ouvrage devenu classique A User’s Guide to Capitalism and Schizophrenia: Deviations from Deleuze and Guattari (MIT Press, 1992). Ses ouvrages les plus récents comprennent L’économie contre elle-même (Lux, 2018), Pensée en acte (avec Erin Manning, Presses du réel, 2018), Ce que les bêtes nous apprennent de la politique (Éditions Dehors, 2019) et 99 Theses on the Re-Evaluation of Value. A Post-Communist Manifesto (University of Minnesota Press, 2018).

 

Yves Citton co-dirige la revue Multitudes, où sont parus de nombreux articles de Brian Massumi (dont des extraits de son Manifeste post-capitaliste,n° 71, été 2018). Il a rédigé la préface des traductions de L’économie contre elle-même et la postface de Pensée en acte de Brian Massumi Il a co-dirigé avec Frédéric Lordon le volume Spinoza et les sciences sociales paru en 2008 aux Éditions d’Amsterdam. Il a récemment publié Médiarchie (2017) au Seuil et Contre-courants politiques (2018) chez Fayard.

 

Quentin Badaire termine un doctorat à l’ENS et au CNRS (UMR 8547) sur Gilles Deleuze et Michel Foucault face à l’économie politique : usages critiques d’un discours savant dans les années 60-70 sous la direction de Jean-Claude Monod et d’André Orléan.