Séminaire « Expériences de l’anticapitalisme II. Ontologies et épistémologies. »

INSTITUT INTERDISCIPLINAIRE D’ANTHROPOLOGIE DU CONTEMPORAIN
ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES

Séminaire de recherche

EXPÉRIENCES DE L’ANTICAPITALISME II. ONTOLOGIES ET ÉPISTÉMOLOGIES.

Noël BARBE, chercheur au IIAC-LAHIC et Jean-Louis TORNATORE, professeur à l’Université de Bourgogne

2e et 4e vendredis du mois de 10 h à 12 h (salle 2, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France
75013 Paris), du 25 novembre 2016 au 9 juin 2017. Pas de séance le 9 décembre 2016

Le séminaire poursuit, dans le prolongement de l’année précédente (2015-16), l’exploration du champ de recherche ouvert, à savoir l’analyse des expériences auto-encodées sous le registre de l’anticapitalisme et qui portent des projets de modernités alternatives à la modernité capitaliste.
Après une période de reflux – diversement qualifiée –, les années 1990, 2000, ainsi que la situation politique actuelle, voient se développer de nouvelles formes de la critique sociale et politique, des essais de refondation des théories critiques. Alors que Boltanski et Chiapello analysaient « l’esprit du capitalisme », comme ce qui « justifie l’engagement dans le capitalisme », le séminaire porte sur ce que seraient un ou des esprits de l’anticapitalisme. L’analyse est conduite à partir de quelques points de problématisation : l’encodage des formes à combattre, les manières d’accorder et d’articuler les temporalités, les modalités de la prise de décision politique et de la gestion des autorités, la construction de l’anticapitalisme comme expérience et comme légitimité., les espaces d’affrontement.

Programme

25 novembre :
Alain Brossat, philosophe, Université de Paris 8
Des gestes plébéiens pour une autre politique

13 janvier
Enzo Traverso, professeur de sciences humaines à Cornell University (New York)
Mélancolie de gauche. La charge subversive du deuil révolutionnaire

27 janvier
Pascal Nicolas Le Strat, professeur en sciences de l’éducation, université Paris 8
Le commun comme expérience oppositionnelle

10 février
Julien Talpin, chargé de recherches au CNRS (CERAPS)
Les classes populaires fers de lance des luttes anti-capitalistes ? Le travail militant du community organizing en Californie

24 février
Philippe Ngo et Caroline Truong, Sciences Po Paris
Enquêter à Nuit Debout

10 mars
Aurélie Trouvé, maître de conférences en économie, AgroParisTech.
Agriculture : critiques et alternatives au productivisme et au néolibéralisme

24 mars
Hadrien Delahousse, Transnational Institute of Social Ecology
Murray Bookchin et le confédéralisme démocratique

28 avril
Léo Coutellec, chargé de recherche au sein de l’Espace éthique Ile de France et de l’EA 1610 « Études sur les sciences et les techniques », Université Paris Sud.
La voie agri-culturelle. Ruptures et transitions pour sortir du productivisme agricole et de son monde

12 mai
Rémi Bénos, géographe, Université de Toulouse (INUC Albi) & Samuel Challéat, géographe,
Laboratoire LISST-Dynamiques Rurales
Le pouvoir de la nuit. Nouveaux hygiénismes et capitalisme vert

26 mai
À préciser

9 juin
Yves Citton, professeur de littérature à l’Université de Grenoble.
Cultiver les arts de l’attention dans les ruines du capitalisme (ou les champignons d’Anna Loewenhaupt Tsing dans une chimère grenobloise)