Les politiques publiques locales à l’épreuve des disjonctions temporelles

Les politiques publiques locales à l’épreuve des disjonctions temporelles
Cette contribution analyse le décalage croissant entre la montée des désynchronisations temporelles en France et la faible prise en compte de ce phénomène au sein des politiques publiques locales. Quelques données statistiques soulignent l’aggravation des inégalités entre individus pour maîtriser les rythmes individuels et collectifs engendrés par l’accélération des activités professionnelles et personnelles. L’article analyse ce décalage sous deux angles : d’une part, une insuffisante prise en compte des « espaces-temps » dilatés par le monde politique ; d’autre part, une insuffisante prise en compte des propositions des citoyens qui, en s’appuyant sur leurs capacités d’articulation des usages quotidiens de leurs territoires, peuvent enrichir des politiques locales en s’appuyant sur des interfaces tels que les Bureaux des Temps.

Local Public Policies Put to the Test of Temporal Disjunctions
This paper analyzes the increasing discrepancy between the higher levels of desynchronization observed across France and the insufficient responses to this phenomenon at the level of local public policies. Statistical data stress the worsening of inequalities when dealing with the collective and individual rhythms generated by the acceleration of professional and personal activities. The paper analyzes this discrepancy from two points of view : first, an insufficient taking into account of the dilated “spaces-times” on the part of political agents ; then, the insufficient taking into account of propositions made by the people themselves who based on their daily use of their territory, can improve local policies with interfaces such as the Offices of Time.

Dominique Royoux

Professeur de géographie à l’Université de Poitiers, a notamment dirigé la première agence des temps créée en France en 2001 et présidé l’association nationale Tempo Territorial qui rassemble les acteurs publics des politiques des temps de 2008 à 2017. Directeur du laboratoire RURALITES (EA 2252/MSHS-Université de Poitiers), il travaille sur le rapport à l’espace des politiques publiques locales (politiques du temps, médiation citoyenne, coopération inter-urbaine). Urgences temporelles est le titre de son dernier ouvrage (en collaboration avec Patrick Vassallo, Syllepse, 2013). Federico Tarragoni